•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des étudiants augmentent la représentativité autochtone sur Wikipédia

Une photo de la page d'accueil en anglais du site web de Wikipédia.

Une page Wikipédia.

Photo : iStock

Radio-Canada

Un cours de l’Université de l’Alberta a permis de modifier des pages du site Wikipédia pour y incorporer du contenu avec une perspective autochtone.

Le cours intitulé Colonialisme et le système de justice a été offert l’automne dernier par Nykkie Lugosi-Schimpf, professeure associée à l’Université de l’Alberta.

Ses étudiants ont recensé et analysé les biais de certaines pages du site Wikipédia. Ils ont ensuite mis des ajouts ou créé de nouveaux articles pour mieux refléter les perspectives autochtones sur la plateforme.

La professeure a eu cette idée parce que Wikipédia est utilisé par des cours universitaires pour des projets de justice sociale en collaboration avec la section éducative du site web.

Je voulais trouver un bon moyen d’engager les étudiants durant la pandémie, dit Nykkie Lugosi-Schimpf.

Mon cours est le colonialisme dans le système de justice. Les sujets sont très lourds et je voulais que les étudiants ne fassent pas juste des lectures parfois très dures et noires.

Une citation de :Nykkie Lugosi-Schimpf, Université de l'Alberta

Les étudiants, dont une partie était autochtone, ont rédigé une vingtaine d’articles, tout en acquérant des connaissances en informatique. Les étudiants avaient le libre choix du sujet de leur article.

Un des biais de Wikipédia est que la majorité de ses rédacteurs et contributeurs sont des hommes blancs de pays développés. Il n’y a rien de mal à cela, mais le résultat est que le site représente plus fortement leur perspective. Les femmes ou les minorités sexuelles ou raciales y sont sous représentées, fait valoir Nykkie Lugosi-Schimpf.

Dès qu’on fait une recherche Internet, Wikipédia sort dans les premiers résultats. Autrement dit, quand une seule perspective y est majoritaire, cela ne représente pas l’ensemble de l’histoire. Plus il y aura de nouveaux ajouts, plus la diversité y sera représentée.

La doctorante Nicole Patrie a écrit un article sur la Commission d'enquête sur certains événements survenus à la Prison des femmes de Kingston (Nouvelle fenêtre). Ce rapport rédigé par Louise Arbour en 1996 a détaillé des politiques mal adaptées pour les femmes des services correctionnels.

En écrivant mon article, j’ai vraiment constaté à quel point les perspectives autochtones et des femmes autochtones ne sont pas présentes, comme c’était beaucoup le cas dans les années  990. Leurs histoires étaient peu racontées. En les ajoutant, cela leur permet d’être remises en lumières, dit-elle.

On sait que Wikipédia est une grande source d’information et en rééquilibrant l’information qui s’y trouve, cela change comment les gens voient le monde.

Une citation de :Nykkie Lugosi-Schimpf, Université de l'Alberta

J’ai reçu beaucoup de commentaires positifs des étudiants, dit Nykkie Lugosi-Schimp. Elle ajoute que certains étudiants poursuivent même le travail depuis la fin du cours en faisant des petites modifications à certains articles ou en écrivant de nouveaux articles.

Parfois, c’est aussi simple que d’ajouter un i majuscule au mot Indigenous. Ça paraît très mineur, mais cela donne un certain pouvoir aux étudiants, croit Nykkie Lugosi-Schimpf. Elle envisage de reproduire l’expérience avec de futures cohortes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !