•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un avion survole l'Abitibi-Témiscamingue pour féliciter les finissants du Cégep

Un avion tire une banderole au dessus de l'aéroport de Rouyn-Noranda.

L'avion tirant la banderole a décollé de l'aéroport de Rouyn-Noranda.

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

Radio-Canada

Un avion tirant une banderole pour féliciter les finissants du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue survole les villes de Rouyn-Noranda, Amos et Val-d’Or samedi après-midi.

Il s’agit de l’une des façons retenues par l’établissement d’enseignement pour souligner le travail des diplômés 2021 dans le contexte de la pandémie.

Les étudiants sont invités à sortir et à se prendre en photo avec la banderole en arrière-plan.

Selon Kathleen Slobodian, directrice des affaires étudiantes et des communications au Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue, cette initiative a pour objectif de souligner de manière flamboyante la ténacité, la résilience et la rigueur des étudiants et étudiantes ayant réussi à décrocher leur diplôme d’études collégiales dans un contexte sans précédent.

L’idée découle du fait qu’on voulait absolument faire quelque chose de particulier pour nos étudiants cette année. Le contexte est particulier, on était limités avec les directives sanitaires dans le type d’événement qu’on pouvait mettre en place, donc c’est un clin d’oeil pour eux à la hauteur de la reconnaissance qu’on a pour nos étudiants et nos diplômés , affirme-t-elle.

Un 5 à 7 virtuel est également organisé lors de la soirée de samedi, afin que les étudiants aient l'occasion de célébrer ensemble, à distance, l'obtention de leur diplôme.

« Le pop-party, c’est une activité virtuelle où nos finissants sont invités à se présenter sur Zoom. Ils ont reçu une boîte contenant plein de choses pour célébrer en famille ce soir avec leur bulle familiale. C’est quelque chose de merveilleux, quelque chose de festif, qui va leur permettre d'être avec leur gang sur Zoom. On va rentrer chez eux virtuellement pour faire la fête. On a des animateurs, on a de la musique, on a un DJ, donc ça va être un 5 à 7 haut en couleur  », assure Mme Slobodian.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !