•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Beaucerons « écoeurés du Beauce bashing »

Des manifestants défilent de façon festive devant le stade olympique.

Un convoi organisé par des Beaucerons a amené 48 personnes à une manifestation opposée aux consignes sanitaires, le 1er mai, devant le Stade olympique de Montréal.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

La Beauce en a marre de servir de bouc émissaire de la troisième vague de COVID au Québec. Même si la propagation de la maladie demeure, dans cette région, une des plus élevées de la province, les Beaucerons vont se faire vacciner autant qu’ailleurs, sinon plus, selon les données du CISSS de Chaudière-Appalaches.

Toute cette histoire-là a commencé par la visite du ministre Dubé, le 17 avril, croit Claude Morin, le maire de Saint-Georges.

De passage à Beauceville, Christian Dubé avait incité les Beaucerons à respecter les consignes sanitaires, à se faire vacciner et à se faire dépister. 

Sourire en coin, le ministre avait aussi suggéré que les Beaucerons avaient un petit peu la tête dure, explication, selon lui, de la flambée des cas observés dans la région.

Depuis ce temps-là, on fait du Beauce bashing sans arrêt. Chaque fois qu’il y a un cas, c’est toujours la Beauce.

Une citation de :Claude Morin, maire de Saint-Georges

Claude Morin se dit vraiment très déçu que sa région soit maintenant associée à la manifestation contre les mesures sanitaires qui a réuni 30 000 personnes à Montréal, samedi dernier.

Le CISSS de Chaudière-Appalaches s’est vu contraint de lancer un appel au dépistage à l’attention de 48  personnes qui ont voyagé jusqu’à la manifestation par deux autobus. 

Un passager malvenu était à bord : la COVID-19. 

Des Beaucerons se plaignent d’être les boucs émissaires de la troisième vague

Les organisateurs du convoi étaient Beaucerons. Ils coopèrent difficilement avec la santé publique.

J’aimerais les connaître, moi, les gens. J’aimerais qu’ils sortent publiquement, s’ils sont vraiment de la Beauce. Ils viennent d’où? s’interroge le maire Morin. La Beauce se fait attaquer at large. On est tous des coupables et on est écoeurés.

Une entreprise de transport de Saint-Georges, Autobus Breton, a même refusé de transporter les manifestants jusqu’à Québec pour rejoindre les convois qui se rendaient à Montréal, insiste le maire.

La vaccination, aussi populaire qu’ailleurs.

Certains reportages suggèrent que les Beaucerons sont moins empressés, voire carrément sceptiques, face à la vaccination. 

Les données du CISSS de Chaudière-Appalaches montrent toutefois que la Beauce fait bonne figure dans la région.

Les données sur la vaccination dans la MRC de Robert-Cliche, en date du 8 mai 2021.

Les données sur la vaccination dans la MRC de Robert-Cliche, en date du 8 mai 2021.

Photo : Radio-Canada / Philippe Gagné

La couverture vaccinale (une dose du vaccin) pour toute la région de Chaudière-Appalaches, en ce samedi 8 mai, est de 41,1 %, indique le CISSS dans un courriel envoyé à Radio-Canada. Pour les 3 MRC de la Beauce, les citoyens de ces secteurs répondent tout aussi bien à l'appel de vaccination qu'ailleurs dans la région.

Dans les MRC de Beauce-Sartigan et de Robert-Cliche, 42 % de la population admissible a reçu une première dose et la couverture vaccinale visée de 75 % est dépassée chez les gens de 60 ans et plus.

Les taux de vaccination en Beauce-Sartigan au 8 mai 2021.

Les taux de vaccination en Beauce-Sartigan au 8 mai 2021.

Photo : Radio-Canada / Philippe Gagné

Les cinquantenaires sont quant à eux vaccinés à plus de 60 % dans ces deux régions.

Je vous invite à venir à Saint-Georges, vous allez voir que notre centre de vaccination fonctionne à plein régime, lance le maire Claude Morin. C’est plus de 1000 par jour! On n’entend pas parler que les gens sont contre la vaccination, ou très, très peu.

C’est en Nouvelle-Beauce que le taux de vaccination est moins élevé, à 36 %. Toutefois, le CISSS reconnaît que l’accessibilité aux vaccins est plus difficile dans cette région.

Les données sur la vaccination en Nouvelle-Beauce, en date du 8 mai 2021.

Les données sur la vaccination en Nouvelle-Beauce, en date du 8 mai 2021.

Photo : Radio-Canada / Philippe Gagné

C'est pourquoi nous sommes à travailler au déménagement du petit site de vaccination de proximité de notre CLSC de Sainte-Marie vers un site de vaccination massive au Centre Caztel à Sainte-Marie et ce, dans la semaine du 17 mai, précise le CISSS par courriel.

Avec les informations de Mariève Bégin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !