•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Safia Nolin explique pourquoi elle refuse d’aller à Tout le monde en parle

Portrait de Safia Nolin sur le plateau de l'émission.

La chanteuse a décliné l'invitation à venir sur le plateau de l'émission ce dimanche, une semaine après le passage de Maripier Morin.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Samedi, Safia Nolin a publié un long message sur Facebook expliquant pourquoi elle avait refusé l’invitation de Tout le monde en parle (TLMEP) à venir sur le plateau ce dimanche, une semaine après le passage de Maripier Morin. Safia Nolin avait dénoncé l’animatrice et actrice l’été dernier pour harcèlement sexuel et propos racistes.

[J’ai] refusé [l’invitation] parce que je trouve que c’est irresponsable et opportuniste de me demander de répondre, commenter et revivre l’épisode de la semaine dernière, les neufs derniers mois de ma vie et l’événement de 2018, a écrit Safia Nolin samedi.

Je ne veux pas permettre à TLMEP de se dédouaner en m’invitant. Je ne veux pas leur donner des cotes d’écoute et m’attirer encore une fois de la haine et des menaces.

Ciblée par de nouvelles allégations de comportements et de propos déplacés suite à un article de La Presse la semaine dernière, Maripier Morin avait profité de son passage à Tout le monde en parle pour présenter ses excuses. Après l’entrevue, elle avait annoncé qu’elle demandait à voir retirée sa nomination au Gala Artis, qui se déroulera ce dimanche.

Pour expliquer ses gestes déplacés, elle avait notamment plaidé le dédoublement de personnalité causé par l'alcoolisme, avant de défendre ardemment son droit à la réhabilitation professionnelle. Son passage à TLMEP a suscité des critiques, notamment sur les réseaux sociaux.

Je ne m’expliquerai jamais l’entrevue de la semaine dernière, ni même le fait d’avoir donné une aussi grande tribune à cette personne, a poursuivi Safia Nolin sur Facebook. Pourquoi ne pas avoir invité Marissa Groguhé, la journaliste qui a écrit l’article [de La Presse]? Pourquoi ne pas avoir invité Juliette Bélanger ou un.e expert.e en victimologie? Patrick Lagacé?

La chanteuse a expliqué ne pas vouloir rouvrir la plaie en se dévoilant une fois de plus en public. D’autant plus que sa prise de parole en juillet dernier avait déclenché une vague de messages haineux à son endroit sur les réseaux sociaux.

Aujourd’hui, je reprends le narratif de ma propre vie. Je choisis de me protéger. Je choisis mon bien-être avant le spectacle télévisuel. Je continue ma vie, ma musique, mon art, a conclu l’artiste sur Facebook. J’existe, pis je vais continuer d’exister. Je ne vais jamais me taire.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.