•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une application pour lutter contre la dépendance chez les jeunes

Un jeune homme assis entre des casiers dans une école semble perdu dans ses pensées.

La province a offert une enveloppe de près de 1,6 million de dollars pour soutenir les services virtuels de Foundry, ce qui inclut le développement de l’application.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une nouvelle application de Foundry BC permet dorénavant aux jeunes britanno-colombiens de 12 à 24 ans d’avoir accès à distance à plusieurs services en santé mentale et en soutien pour les dépendances.

Ça fait 5 ans que nous travaillons sur cette application parce que nous savons depuis longtemps que nous devons transformer la manière avec laquelle les jeunes ont accès aux services de santé et sociaux, explique le directeur général des centres Foundry, Steve Mathias.

L’application permettra notamment aux jeunes ou à leurs parents de prendre un rendez-vous virtuel pour obtenir de l’aide psychologique, mais également d’assister à des sessions de soutien en groupe et par les pairs. Elle donne aussi accès à des soins primaires.

L'application de Foundry sur un téléphone cellulaire.

Il aura fallu 5 ans pour développer, avec l'aide de jeunes, l'application pour les centres Foundry.

Photo : Radio-Canada

C’est vraiment comme si on entrait physiquement dans un centre Foundry, illustre la ministre de la Santé mentale et des dépendances, Sheila Malcolmson.

L’application est appelée à évoluer dans les prochaines années afin d’ajouter notamment un suivi de médication, un service d’aide à l’emploi ainsi que des paramètres de réglages pour fixer des objectifs de bien-être.

Décès d’une jeune adolescente

La ministre a débuté son point de presse en soulignant le décès d’une jeune fille de Victoria âgée de 12 ans, morte le 14 avril des suites d’une possible surdose.

C’est atroce qu'une personne aussi jeune avec autant devant elle puisse partir de la sorte, a déploré Sheila Malcolmson.

La ministre espère que l’application permettra un meilleur soutien pour les jeunes afin qu’une telle situation ne se reproduise pas en attendant de comprendre les brèches dans le système qui ont pu mener à son décès, malgré le fait que l'adolescente ait été hospitalisée trois fois à l'Hôpital Général de Victoria à la suite de surdoses.

C'est une terrible histoire qui renforce notre engagement à bâtir un système de soins de santé mentale et de lutte contre les dépendances auquel tout le monde peut avoir accès, explique-t-elle.

Avec des informations de CHEK NEWS

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !