•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des familles fransaskoises sont en faveur du retour des cours en présentiel

Image aérienne de l'École du Parc, à Regina, en Saskatchewan.

Le retour en classe pour certains élèves du CEF de Regina et Moose Jaw est prévu le 10 mai. (archives)

Photo : Radio-Canada / Cory Herperger

Radio-Canada

Les élèves de certains établissements du Conseil des écoles fransaskoises (CEF) vont pouvoir retrouver les salles de classe dès lundi. Même si l'option de l'enseignement en ligne reste toujours disponible, peu de familles l'ont choisie, selon le directeur général du CEF, Ronald Ajavon.

L’option de maintien de l'enseignement virtuel est très peu populaire chez des familles d'élèves fransaskois à Regina et Moose Jaw.

À l’heure actuelle, le CEF a reçu des formulaires de cinq familles demandant que leur enfant prolonge l'enseignement en ligne.

L’idée est d’offrir des solutions à nos parents et de répondre aux besoins des différentes familles, explique Ronald Ajavon.

Si les parents choisissent l'option de l’enseignement à distance, ils ne pourront plus changer d'avis jusqu'à la fin de l’année scolaire. Le choix est définitif pour éviter des changements de dernière minute.

La pandémie de COVID-19 a entraîné une série de changements dans l'enseignement et l’apprentissage des élèves.

La transition au mode virtuel au début de la pandémie a eu un impact sur le fonctionnement de l’enseignement au CEF, mais les élèves ont tous réussi à remonter la pente assez rapidement.

Seules quatre écoles sont touchées par le retour en classe le 10 mai, notamment le pavillon élémentaire de l’École Monseigneur de Laval, le pavillon secondaire des Quatre Vents de l’École Monseigneur de Laval, l’École du Parc et l’École Ducharme.

Avec les informations de Emeline Riffenach

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !