•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un prix de l’innovation pour préserver l’engagement communautaire autochtone

Blair Hogan et Jessie Stephen sont photographiés pendant une entrevue.

Blair Hogan, à gauche, et Jessie Stephen, à droite, ont misé sur la technologie pour surmonter l'éloignement lié à la pandémie et les mesures sanitaires qui l'accompagnent.

Photo : Photo fournie par Gúnta Business

Radio-Canada

Le Département d’innovation et d'entrepreneuriat de l’université du Yukon décerne un prix à l'entreprise Gúnta Business, de Whitehorse, pour son projet permettant de répondre aux difficultés liées à la pandémie en facilitant la communication et la diffusion des événements communautaires des Premières Nations.

Amener les assemblées générales et les conseils généraux à un niveau supérieur, voilà comment Jessie Stephen décrit l'initiative.

Celle qui est l'une des deux copropriétaires de Gúnta Business, une société de conseil détenue et exploitée à 100 % par des Autochtones, a cherché à répondre à l’un des problèmes d’un monde plongé en pleine pandémie : comment assurer la tenue d'événements et la vie communautaires sans rassemblement?

Les assemblées générales sont les réunions les plus importantes de la communauté , rappelle pour sa part Blair Hogan, l'autre copropriétaire de Gúnta Business et membre de la Première Nation Teslin Tlingit.

Il explique que les réunions ont, dans un premier temps, été reportées tant et plus, avant de devoir être organisées malgré tout parce qu’il le fallait , quitte à ce que les gens ne puissent pas y assister.

Nous avons tous les deux grandi dans ces communautés. Donc, nous savons à quel point il était déjà difficile de se connecter au monde extérieur.

Une citation de :Jessie Stephen, copropriétaire de Gúnta Business

L’entreprise a alors cherché à mettre en place des moyens de communication pour que les conseils et leurs membres, les aînés, les plus jeunes, les membres des communautés et ceux qui vivent hors de celles-ci, puissent tous prendre part à la vie politique et communautaire.

La technologie a toujours été là dans les bâtiments administratifs des Premières Nations, admet Jessie Stephen. Il fallait simplement la dépoussiérer et l'optimiser.

Avec l'intervention de spécialistes de la captation d'événements et de la diffusion en direct et leur matériel audiovisuel, mais aussi en s’adaptant aux difficultés de chaque environnement, et au protocole, Jessie Stephen et Blair Hogan ont ainsi pu rapprocher la communauté, tout en maintenant la distance sécuritaire nécessaire.

Même ceux qui, dans la communauté, n'avaient pas Internet ont pu assister aux réunions grâce à la création de points de diffusion.

Des membres d'une assemblée générale d'une Première Nation tiennent conseil devant des caméras.

Avec l'utilisation de matériel audiovisuel et des professionnels de la diffusion en direct, l'initiative de Gúnta Business permet aux membres des Premières Nations de rester impliqués dans la vie communautaire malgré les mesures sanitaires.

Photo : Photo fournie - Gúnta business

On bat des records, s’exclame Blair Hogan. Selon Jessie Stephen et lui, l'initiative a connu un immense succès avec des participants se connectant même depuis New York, le Nouveau-Mexique et même l’Europe.

Cela crée une valeur ajoutée considérable, aussi bien pour la prise de décision dans ces communautés que pour l'inclusion.

Une citation de :Jessie Stephen, copropriétaire de Gúnta Business

Jessie Stephen ajoute que chaque événement permet aussi de travailler avec les jeunes dans les communautés pour développer des compétences, cela donne des occasions de formation.

Le thème choisi par l’Université du Yukon était, cette année, La recherche de solutions créatives pour relever les défis de la pandémie mondiale . L'entreprise gagnante, Gúnta Business, remporte la somme de 30 000 $.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !