•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : le Manitoba ferme restaurants et musées et laisse les commerces ouverts

La province ne change rien à la situation des écoles, qui ne sont pas placées en enseignement à distance.

Le Dr Roussin est assis à une table et parle dans un micro.

Le Dr Brent Roussin est le médecin hygiéniste en chef du Manitoba.

Photo : La Presse canadienne / David Lipnowski

Radio-Canada

Les restaurants et les bars, les salons de coiffure et services d'esthétique, les centres récréatifs intérieurs et écoles de danse et de théâtre fermeront dès dimanche pour les trois prochaines semaines, annonce le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, Brent Roussin.

La santé publique du Manitoba resserre encore ses restrictions pour contrer la troisième vague de la pandémie, mais ne change rien à la situation des écoles, qui ne sont pas placées en enseignement à distance.

Le Dr Roussin a néanmoins précisé à deux reprises que cette question est étudiée de très près par la santé publique et que des annonces devraient être faites très prochainement.

La province choisit aussi de ne pas fermer les commerces ni de limiter leur fréquentation pour les seuls achats de biens essentiels comme elle l’a fait lors de vagues précédentes. Ils sont cependant limités à 10 % de leur capacité.

Vendredi, le Manitoba a annoncé  502 nouvelles transmissions du virus et 4 premiers cas du variant associé à l’Inde.

Alors que depuis plusieurs semaines, des experts et médecins demandent à la province d’adopter des restrictions strictes pour contrer la hausse du nombre de cas, le médecin hygiéniste en chef de la province défend sa stratégie. Il a encore une fois rappelé l’équilibre à trouver entre des mesures strictes et leurs conséquences.

Voici les mesures annoncées vendredi :

  • Les rassemblements extérieurs qui regroupent des gens de plusieurs ménages sont limités à 5 personnes.
  • Les restaurants, bars, terrasses fermeront mais pourront continuer à prendre les commandes pour les livraisons ou les plats à emporter.
  • Les gymnases et les centres de conditionnement physique ferment.
  • Les casinos restent fermés.
  • Les musées, galeries d'art et bibliothèques ferment.
  • Les rassemblements religieux, événements culturels et communautaires intérieurs sont interdits.
  • Les salons de coiffures, barbiers, services d'esthétique et salons de bronzage doivent fermer.
  • Les centres récréatifs et sportifs intérieurs doivent fermer, y compris pour les activités parascolaires.
  • Les activités sportives et récréatives extérieures pourront regrouper un maximum de 5 participants et les équipes organisées ne sont pas autorisées.
  • Les écoles de danse, de théâtre et de musique doivent fermer.
  • Les camps de jour doivent fermer.
  • Les commerces, marchés et centre de jardin peuvent fonctionner à 10 % de leur capacité habituelle ou recevoir un maximum de 100 personnes; et les centres commerciaux ne pourront accueillir plus de 10 % de leur capacité habituelle.
  • Les groupes d'entraide seront limités à 10 participants.

Des efforts nécessaires, mais un espoir visible

À l’annonce de ce nouveau resserrement des restrictions sanitaires, le Dr Roussin a reconnu que cela pourrait être difficile pour les Manitobains.

Nous l’avons déjà fait et nous allons encore une fois faire front commun ensemble, a-t-il déclaré.

Il mentionne la campagne de vaccination qui suit son cours et qui est pour lui un espoir auquel la population peut s’accrocher.

Cette fois-ci, nous voyons cet espoir. Nous espérons un été où nous aurons un taux élevé de vaccination et un faible taux [d’infections à la] COVID-19.

Une citation de :Dr Brent Roussin, médecin hygiéniste en chef du Manitoba

Après le dévoilement des nouvelles restrictions, le chef du Nouveau Parti démocratique du Manitoba a remercié le Dr Roussin pour ses nouvelles annonces en considérant qu’il est important de reconnaître l’esprit des ces restrictions.

Il va y avoir beaucoup de conversations difficiles cette fin de semaine, avec nos enfants, entre les travailleurs de la santé et des questions sur pourquoi le gouvernement n’a pas pris ces mesures plus tôt

Vendredi matin, le premier ministre Brian Pallister a indiqué que des restrictions plus sévères étaient nécessaires au vu des bilans quotidiens du Manitoba, qui sont en hausse en dépit des plus récentes mesures annoncées le 26 avril.

En réponse à des journalistes lui demandant pourquoi la province n’a pas déjà mis en place des mesures plus strictes alors que le nombre de nouveaux cas quotidiens augmente, Brian Pallister a réitéré que les ordres sanitaires en vigueur ont été parmi les plus sévères au pays, avec des limites de rassemblement plus strictes que dans la plupart des provinces.

Le chef de l'opposition officielle, Wab Kinew, n’est pas satisfait par ces explications. Il estime que le nombre de cas quotidiens, les taux de positivité et le nombre de patients aux soins intensifs montrent qu'il est clair, depuis des semaines, que la pandémie va dans la mauvaise direction.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !