•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccins pour enseignants : en attente de la Maison-Blanche pour l’expédition de doses

Une main tient une fiole et une seringue.

Brian Pallister n'a pas voulu être irrespectueux envers les enseignants en leur proposant d'aller se faire vacciner au Dakota du Nord.

Photo : Reuters / CARLOS OSORIO

Radio-Canada

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, affirme qu'il attend l'approbation de la Maison-Blanche pour que des vaccins contre la COVID-19 soient expédiés du Dakota du Nord au Manitoba pour vacciner les enseignants.

Certains ont qualifié le plan de vaccination d’irrespectueux envers les enseignants, mais Brian Pallister mentionne que ce n'était pas le but.

J'aurais préféré que nous rendions les vaccins disponibles rapidement pour ceux qui pouvaient se rendre au Dakota du Nord. Apparemment, cela n'a pas été bien accueilli, a déclaré M. Pallister lors d'une conférence de presse vendredi.

Il a affirmé la semaine dernière qu'il travaillait au développement d’un plan avec le Dakota du Nord, qui permettrait aux enseignants et au personnel scolaire de se rendre dans l'État pour se faire vacciner contre la COVID-19.

Le président du syndicat des enseignants, la Manitoba Teachers' Society, James Bedford, a déclaré la semaine dernière que la province n'avait en aucun cas consulté le syndicat à propos de la vaccination du corps enseignant.

James Bedford a affirmé que le plan concernant le Dakota du Nord est en réalité une preuve qu'il n'y a pas de plan pour vacciner ceux qui travaillent dans le système scolaire public.

L’âge d'admissibilité au vaccin passe aux gens de 40 ans et plus

À l'heure actuelle, les enseignants manitobains qui vivent dans des zones géographiques identifiées comme étant à haut risque pour la COVID-19 sont admissibles à la vaccination. Le groupe de travail sur les vaccins de la province a déclaré mercredi que tous les adultes pourront prendre un rendez-vous pour se faire vacciner d'ici le 21 mai.

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Wab Kinew, a déclaré vendredi que le gouvernement de Brian Pallister devrait chercher des moyens d'administrer des vaccins à la population en tout temps.

Wab Kinew a ajouté que le premier ministre défend un plan de vaccination des enseignants au Dakota du Nord, plutôt que d'en faire une priorité au Manitoba.

Le premier ministre n'a pas besoin de l'approbation de la Maison-Blanche pour donner la priorité aux enseignants et au personnel scolaire manitobains dans notre programme de vaccination provincial.

Une citation de :Wab Kinew, chef du NPD

Brian Pallister a défendu son plan, vendredi, et répété qu'il n'avait pas voulu être irrespectueux envers les enseignants.

[Le plan de vaccination des enseignants] était destiné à essayer de montrer le franc respect de la part de nos gouvernements pour le travail de nos enseignants et à faciliter la tâche de ceux qui pourraient voyager 45 minutes pour se faire vacciner.

M. Pallister a annoncé ce projet de vaccination des enseignants manitobains au Dakota du Nord le jour même où la Manitoba Teachers' Society a demandé à la province d’imposer l’apprentissage à distance à toutes les écoles de Winnipeg, en raison de l'augmentation du nombre de cas de COVID-19 et de la propagation de variants plus infectieux.

Découvrez-vous comment fonctionnent les vaccins contre le SRAS-CoV-2.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !