•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : l'Ontario réduit l'écart entre les doses de vaccin pour les Autochtones urbains

Une femme autochtone qui se fait vacciner

Les Autochtones en milieu urbain pourront recevoir leur deuxième dose du vaccin contre la COVID-19 28 jours après la première.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Radio-Canada

L’Ontario réduit à un maximum de 28 jours l’intervalle entre l’administration des deux doses du vaccin contre la COVID-19 pour les Autochtones en milieu urbain.

La nouvelle a été confirmée vendredi après-midi par l’attachée de presse de la ministre de la Santé de l’Ontario, Christine Elliott.

Bien qu’ils aient été vaccinés en priorité en Ontario, les Autochtones en milieu urbain devaient eux aussi attendre jusqu’à quatre mois après avoir reçu leur première dose du vaccin contre la COVID-19 avant de recevoir la deuxième.

Les entreprises Pfizer-BioNTech et Moderna recommandent respectivement un écart de 21 et 28 jours entre les deux doses, en se basant sur les résultats de leurs études cliniques.

En mars, le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) a toutefois recommandé que cet intervalle soit prolongé à quatre mois afin de maximiser le nombre de personnes qui pourraient recevoir rapidement une première dose étant donné que l’offre de vaccins était limitée.

L'Ontario, comme d'autres provinces canadiennes, a adopté la recommandation.

La chef régionale de l’Ontario à l’Assemblée des Premières Nations, RoseAnne Archibald, se réjouit de la réduction de l’écart entre les deux doses pour les Autochtones en milieu urbain.

La science nous indique que ceux qui vivent dans les centres urbains sont plus à risque d’être hospitalisés et de mourir de la COVID-19. Je suis certaine que le changement de l’intervalle entre les doses permettra de prévenir les hospitalisations et de sauver des vies, écrit-elle sur Twitter.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !