•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 350 contraventions et accusations à la suite de fêtes illégales

La consommation d'une boisson alcoolisée en famille dans un parc n'est pas une priorité pour les agents municipaux qui font appliquer les règlements, selon la Ville.

Un restaurant avec de nombreux clients qui mangent.

Les rassemblements illégaux ont lieu dans des résidences, mais aussi dans des bars et des restaurants.

Photo : iStock / ben-bryant

Radio-Canada

Des policiers de Toronto sont intervenus à près de 300 reprises en une semaine lors de rassemblements interdits.

Lors de cette deuxième semaine d’activité, les 16 équipes spéciales qui font respecter l’ordre de rester à la maison ont distribué 338 contraventions en vertu de la Loi sur la protection civile et la gestion des situations d'urgence et porté 16 accusations criminelles.

Le nombre de rassemblements, de fêtes et d’événements organisés un peu partout à Toronto demeure préoccupant, a déclaré le surintendant Randy Carter, qui note que la police reçoit des plaintes à ce sujet tous les jours.

Les policiers concentrent particulièrement leur attention sur les rassemblements intérieurs dans les copropriétés, les logements loués à court terme, ainsi que les bars et les restaurants, qui sont en théorie fermés.

À la suite d’une plainte au sujet d’une fête bruyante cette semaine, les policiers ont trouvé 14 personnes qui faisaient la fête dans une résidence du secteur Bloor Ouest et Dundas.

Les gens qui assistent à ces rassemblements risquent de recevoir des amendes de 750 dollars.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Pour sa part, la Ville explique que l’équipe conjointe formée d’agents municipaux responsables de l’application des règlements, d’inspecteurs de la santé publique et de policiers concentre ses efforts sur les situations qui présentent le plus de risques pour la santé et la sécurité de la population.

Cela inclut :

  • l’intervention lors de rassemblements de nombreuses personnes dans les parcs et propriétés privées;
  • les patrouilles dans les parcs et au bord du lac, là où il y a eu le plus de problèmes par le passé;
  • l’inspection des commerces pour s’assurer que seuls ceux qui en ont le droit sont ouverts et qu’ils respectent les restrictions.

Dans un communiqué publié vendredi, la Ville affirme que les agents municipaux interviennent aussi pour éviter que des gens amènent beaucoup d’alcool dans les lieux publics.

Les gens qui consomment une boisson alcoolisée au parc avec des gens résidant sous le même toit ne constituent pas une priorité pour l’application des règlements, précise-t-elle.

L’an dernier, seulement 69 contraventions ont été données au sujet de la consommation d’alcool dans les 1500 parcs de Toronto.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !