•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nunavut : un agent de la GRC accusé de voies de fait, de méfait et de vol

L'écusson d'un policier de la GRC au Nunavut.

L'agent Ira Tarleton effectuait une affectation de relève au moment de l'incident.

Photo : Radio-Canada / Matisse Harvey

La Presse canadienne

Un agent de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) en poste à Ottawa fait face à trois chefs d'accusation pour des actions commises lorsqu'il effectuait un travail de relève à Kimmirut, au Nunavut, durant l'été 2020.

Ira Tarleton a été accusé de voies de fait causant des lésions corporelles, de vol de moins de 5000 $ et de méfait de moins de 5000 $.

La GRC affirme que les accusations découlent d'un incident au cours duquel Ira Tarleton a répondu à un appel de service dans la communauté.

Le communiqué de presse de la GRC ne décrit pas ce qui s'est passé et annonce qu'aucune autre information ne sera publiée pour le moment.

Kimmirut est une communauté d'environ 400 personnes dans le sud de l'île de Baffin, à environ 120 kilomètres d'Iqaluit.

La surintendante principale de la GRC du Nunavut, Amanda Jones, dit que les accusations sont graves et que les allégations ne représentent pas la conduite individuelle de tous les agents.

« La bonne conduite de nos policiers est primordiale pour préserver le lien de confiance des communautés envers nous. Ces accusations criminelles sont très graves et ne reflètent pas l'intégrité de tous les membres ou ce que nous sommes à titre de service de police », a-t-elle déclaré dans le communiqué.

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.