•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une deuxième perquisition sur le chemin Fogarty à Val-des-Monts

Véhicule de police non identifié devant un secteur résidentiel boisé.

Une première perquisition avait eu lieu en janvier (archives).

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

Radio-Canada

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a procédé à une deuxième perquisition au domicile de Raymond Têtu, vendredi.

L’homme de 51 ans de Val-des-Monts avait été arrêté le 20 janvier dernier et accusé de possession et d’importation de dispositifs prohibés, ainsi que de possession d’argent américain contrefait.

Vendredi, des agents de la GRC se sont de nouveau rendus à son domicile, sur le chemin Fogarty, à Val-des-Monts, pour une deuxième perquisition.

La GRC indique que l’enquête se poursuit et ne donne pas davantage d'information pour le moment.

M. Têtu a été incarcéré après un premier passage au palais de justice de Gatineau, fin janvier, en attendant sa prochaine comparution, prévue le 21 mai.

Importantes saisies en janvier

Une enquête de la GRC au Québec sur l’importation de dispositifs d’armes à feu prohibées a mené à l'arrestation de M. Têtu, en janvier.

En collaboration avec le Service de la sécurité publique de la MRC des Collines-de-l’Outaouais et le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG), une perquisition avait d’abord été menée par le détachement des enquêtes fédérales et aéroportuaires de la GRC à la résidence de l’accusé, à Val-des-Monts.

Divers types d’armes à feu et des dispositifs prohibés avaient été saisis à cette occasion. Les policiers avaient également saisi des billets de banque américains contrefaits ainsi que de la drogue.

La GRC s’était ensuite rendue à une deuxième résidence, du côté de Gatineau, pour une seconde perquisition. Elle avait saisi plusieurs autres armes à feu.

Au total, 18 armes à feu, dont un fusil d’assaut et un pistolet mitrailleur Thompson, quatre silencieux et des milliers de dollars en faux billets de banque américains avaient été saisis à l’époque.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.