•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grève imminente chez ArcelorMittal

Le minerai de fer d'ArcelorMittal est transporté par train jusqu'à Port-Cartier.

ArcelorMittal exploite notamment la mine de Mont-Wright, près de Fermont (archives).

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada

Le Syndicat des Métallos invite ses membres à rejeter l’offre finale d’ArcelorMittal présentée vendredi matin. Le rejet mènerait au déclenchement d’une grève dès le lundi 10 mai pour les 2500 travailleurs de la région de Fermont et de Port-Cartier.

La grève, initialement prévue pour le samedi 8 mai, est annulée par la partie syndicale.

Les représentants doivent attendre les résultats du vote de ses travailleurs sur l’offre de convention collective.

Sachez que, même si nous sommes en désaccord avec cette offre, nous avons l’obligation légale et morale de vous la présenter. Si l’offre est rejetée, la grève sera déclenchée dès lundi soir, lors du dévoilement du vote, a déclaré le Syndicat des Métallos par voie de communiqué.

Rappelons que le 1er mai dernier, les travailleurs nord-côtiers d'ArcelorMittal avaient rejeté en bloc une première offre patronale.

Le Syndicat des Métallos avait alors déclaré que, si aucune entente n’était conclue à la suite de la rencontre de vendredi matin, une grève allait être déclenchée samedi.

Les discussions entourant les salaires, les régimes de retraite et les primes sont notamment au cœur du désaccord.

Les travailleurs revendiquent une entente où le prix élevé du fer se reflétera sur les salaires et leurs conditions de travail.

Le prix du minerai de fer atteint présentement des records, dépassant les 190 $ US la tonne.

ArcelorMittal ne commentera pas les négociations avant que les travailleurs ne se soient prononcés.

Avec les informations de Marie Kirouac-Poirier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !