•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Camps de vacances : malgré le feu vert, certains hésitent à ouvrir

Un canot à quai au camp Minogami

Le camp Minogami organise chaque année des expéditions de canot qui passent sur le territoire ancestral atikamekw.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Malgré l’aval du gouvernement provincial annoncé vendredi matin, le camp Lac-en-Cœur n'est pas encore certain d'ouvrir ses portes cet été puisque plusieurs questions demeurent en suspens.

Il y a un gros enjeu au niveau de l’hébergement. Il faut que le deux mètres, dans le chalet, soit adapté en conséquence. Il y a aussi toute la question de la nourriture, des repas à la cafétéria, et toute la question des bulles avec l’animation, énumère la directrice générale du camp, Martine Dupont.

Les nouvelles concernant le protocole sanitaire final et l'aide financière qui sera octroyée par le gouvernement seront connues la semaine prochaine. Le camp Lac-en-Cœur prendra sa décision finale à ce moment.

Dans notre coeur, c’est certain qu’on voudrait au moins offrir quelque chose au niveau des enfants parce qu’on sait que tout le monde en a besoin, ajoute Martine Dupont.

Le camp offrira cette année un camp de jour en partenariat avec la municipalité de Lac-aux-Sables. Certains animateurs y sont déjà attitrés, ce qui demandera de nouvelles embauches pour le camp de vacances.

Le camp Minogami retrouvera ses campeurs

Du côté du camp Minogami, c'est officiel, il y aura un camp de vacances l’été prochain. Le camp devra en plus revoir à la baisse le nombre de places disponibles, mais proportionnellement, plus d’animateurs seront nécessaires pour assurer le respect des mesures sanitaires.

Le directeur général souligne que la priorité de l’organisme des camps Odyssée, dont fait partie le camp Minogami, est sa mission éducative. C’est important pour nous de réussir à faire la mission à tout prix. Il reste qu’on ne veut pas rendre l’organisation fragile. Mais dans le moment, avec l’année qu’on a passée, avec ce qu’on a eu comme aide du gouvernement l’an passé, on peut repartir à neuf, explique Gabriel Bigaouette.

Les préinscriptions étaient ouvertes depuis lundi à ceux qui avaient réservé l'été dernier. Celles pour le grand public devraient être disponibles la semaine prochaine. Le camp accueillera cet été 900 jeunes au lieu de 1500.

Avec les informations de Claudia Cantin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !