•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Être mère et politicienne, en Saskatchewan

Pour célébrer la fête de Mères, Radio-Canada s’est entretenu avec des politiciennes mères de famille, pour discuter des défis et des questionnements auxquels certaines d'entre elles font face.

Aleana Young avec sa fille et Nicolas Sarauer.

Ces mères et femmes politiques portent bien des responsabilités sur leurs épaules. (archives)

Photo : Radio-Canada / Amélia MachHour

Amélia MachHour

Être à la fois sur le devant de la scène politique et maman à temps plein apporte son lot de pressions chez les femmes qui s'engagent en politique.

En 2019, la députée Nicole Sarauer est devenue la première femme de l’histoire de la Saskatchewan à avoir siégé avec un bébé dans les bras à l’Assemblée législative.

Une autre députée, Aleana Young, a fait la même chose en décembre 2020, peu de temps après avoir donné naissance à sa fille, prénommée Hara. Elle devenait alors la première femme à allaiter dans la Chambre.

Je suis heureuse d’avoir l’occasion de représenter la maternité en politique parce que ce n’est pas quelque chose qu'on voit souvent au Canada, pour le moment.

Une citation de :Aleana Young, députée et mère d'un jeune enfant

C’est encore compliqué [... ] Il y a des journées qui sont plus difficiles que d’autres, quand je dois gérer un jeune bébé en même temps que les exigences de mon travail en pleine pandémie mondiale, explique la députée.

La ministre Bronwyn Eyre et sa famille.

La ministre Bronwyn Eyre s'ouvre pour la première fois sur son rôle de mère et de politicienne.

Photo : Fournie par Bronwyn Eyre

La ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles de la Saskatchewan, Bronwyn Eyre, fait face à une autre réalité. Pour la première fois de sa carrière, elle s'ouvre sur son rôle de mère de famille monoparentale. C'est avec l'aide de ses parents, Wayne et Sigrid, qu’elle continue à représenter sa circonscription et à prendre soin de son fils adolescent, Max.

J'ai toujours eu de la difficulté à dire que je suis une mère de famille monoparentale parce que c'est ma vie privée. Maintenant, en y repensant, je me dis que les femmes en politique qui sont mères devraient peut-être être plus ouvertes sur leur réalité si nous voulons attirer plus de femmes en politique.

Une citation de :Bronwyn Eyre, ministre et mère d'un adolescent

Si ces femmes reconnaissent que les rôles de mère et de politicienne ne sont pas de tout repos, elles n'avaient aucune intention de sacrifier l’un pour l’autre.

Leur objectif est surtout de montrer aux nouvelles générations de jeunes femmes et de jeunes hommes qu’il est possible de concilier à la fois famille et carrière.

La peur qui subsiste

Même s'il n’y a pas de doute sur le fait que les femmes ont depuis très longtemps réussi à trouver un équilibre entre la maternité et l’ambition professionnelle, il y a bien une peur qui reste présente : celle de se faire remplacer.

Aleana Young et sa fille, Hara.

La députée Aleana Young est devenue la première femme à allaiter en Chambre en Saskatchewan.

Photo : Radio-Canada / Amélia MachHour

Selon la députée Nicole Sarauer, la pression est constante. Les femmes se mettent beaucoup de pression sur elles-mêmes pour être certaines d’être à la hauteur de tous leurs rôles.

Pour sa part, Aleana Young évoque le fait qu'elle a eu peur de se faire remplacer, après six années de travail pour devenir députée. J’avais tellement travaillé pour être dans cette position de députée que je pensais qu’en m’éloignant j’allais perdre ma place.

Les personnes qui s'intéressaient à sa circonscription étaient des hommes ayant des enfants plus âgés que sa fille. Selon elle, les contraintes ne sont pas identiques.

Comme ses collègues, Bronwyn Eyre affirme que les mères en politique sont habitées par cette volonté de montrer qu’elles sont capables de tout accomplir.

Le sexisme est un facteur. En politique, les femmes sont souvent considérées comme pas assez qualifiées alors qu'elles sont hautement compétentes.

Une citation de :Bronwyn Eyre, ministre et mère d'un adolescent

Le prix fort à payer

Selon la professeure en science politique de l'Université de Montréal Pascale Dufour, le rôle de député, de ministre ou de premier ministre ne correspond plus aux réalités des mères et des pères de notre époque.

Nicole Sarauer et son bébé à l’Assemblée législative.

En 2019, la députée Nicole Sarauer est devenue la première femme à avoir siégé avec un bébé dans les bras à l’Assemblée législative. (archives)

Photo : Radio-Canada / Amélia MachHour

C’est un peu des superwomen. Il faut être capable d’emmener son bébé et de tout faire en même temps. Or, on sait que cela fait justement partie des barrières à l’entrée en politique des femmes, cette idée qu’il faut être une superwoman pour faire sa place dans ce milieu.

Il faudrait, selon elle, s'inspirer des élus municipaux à Montréal, au Québec.

Depuis 2016, ces élus ont droit à un congé parental de 18 semaines consécutives. Pendant leur absence, une autre personne assume leur rôle.

Le congé parental et la possibilité d’amener son bébé à l’Assemblée législative ont été adoptés en 2019 en Saskatchewan, mais la longueur du congé n’a pas été déterminée.

Nicole Sarauer, Aleana Young et Bronwyn Eyre espèrent que, si elles parlent de leur quotidien de mères de famille, elles donneront aux prochaines femmes qui siégeront à l'Assemblée législative à Regina la certitude que le choix de s’absenter après avoir donné naissance à un enfant n’appartiendra qu'à elles seules.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !