•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une unité paramédicale pour la dépendance au sein de la police de Prince Albert

Un homme se tient devant un coffre de voiture.

L’unité paramédicale sera sur place pour aider la police à prendre en charge les personnes en détresse à cause de dépendances aux drogues ou à l’alcool.

Photo : Radio-Canada / Ryan Pilon

Radio-Canada

Un projet pilote pour aider les détenus souffrant de dépendance a vu le jour au Service de police de Prince Albert.

L'initiative est le fruit d’une collaboration entre la police, l’Autorité de la santé de la Saskatchewan (SHA) et Parkland Ambulance Care.

Grâce au projet pilote qui doit durer un an, l’unité paramédicale sera mise à la disposition des personnes détenues par le Service de police de la ville et souffrant de détresse liée à la dépendance, 7 jours sur 7, de 19 h 30 à 7 h 30.

Le but est d’avoir une approche plus sensible avec des détenus en situation de dépendance, a notamment souligné le chef de police de la ville, Jonathan Bergen.

Le Service de police de Prince Albert s’engage à travailler avec les partenaires communautaires pour assurer la santé et la sécurité de la population.

Une citation de :Jonathan Bergen, chef du Service de police de Prince Albert

Par le passé, ayant peu de connaissances médicales, les policiers envoyaient souvent les détenus qui avaient besoin d’un soutien à l’hôpital.

Le Service de police affirme procéder à environ 6000 arrestations chaque année à Prince Albert, dont une grande partie est liées aux drogues ou à l’alcool. Une problématique qui s’est aggravée, selon la SHA.

Notre personnel a remarqué l’augmentation des dépendances au cours des deux dernières années.

Une citation de :Jennifer Suchorab, directrice de la santé mentale et des dépendances dans le nord-est pour la SHA

Une approche gagnante

Le directeur des affaires publiques pour Parkland Ambulance Care, Lyle Karasiuk, s’attend à ce que ce projet, qui a déjà vu le jour pendant une année en 2018, ait des retombées positives sur la communauté.

Les personnes se retrouvent parfois en détresse à cause de l’alcool et de la drogue plusieurs heures après leur arrestation, selon M. Karasiuk.

C’est à ce moment-là que notre aide va être déterminante, explique-t-il.

Lyle Karasiuk indique que les Services de police de Regina et de Saskatoon ont également des unités paramédicales au sein de leurs services et que les résultats des interventions sont positifs.

Il espère qu’à terme ce projet permettra d’offrir aux personnes dépendantes l’aide dont elles ont besoin beaucoup plus facilement.

Nous devons commencer à nous préoccuper des personnes dépendantes. Ce sont des personnes comme les autres qui méritent notre respect.

Une citation de :Lyle Karasiuk, directeur des affaires publiques de Parkland Ambulance Care

Le projet pilote est financé par le gouvernement provincial et est inclus dans le budget alloué à la santé mentale et aux dépendances.

Avec les informations de Laura Sciarpelletti

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !