•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un petit chalet construit par le peintre Alex Colville vendu pour 265 000$

Le chalet de deux étages a été construit par le peintre en 1964.

Le chalet de deux étages a été construit par le peintre en 1964.

Photo : Sara Jewel/Concept Measures

Radio-Canada

Un petit chalet de bois qui a été conçu et construit en Nouvelle-Écosse en 1964 par le célèbre artiste-peintre canadien Alex Colville vient d'être vendu par des membres de sa famille pour une somme de 265 000$, dix jours après avoir été mis en vente.

Le chalet est situé sur l'allée Colville à Northport, dans le nord de la province, sur la côte du détroit de Northumberland. Elle offre une vue sur la côte sud de l'Île-du-Prince-Édouard.

Le prix obtenu par la famille est plus élevé d'environ 15 000 $ au prix qui était demandé.

Le chalet vu de l'extérieur.

L'agence immobilière qui était responsable de la vente du chalet parle d'une occasion d'acheter une partie de l'histoire du Canada.

Photo : Sara Jewel/Concept Measures

Alex Colville avait vu le jour à Toronto en 1920, mais sa famille a déménagé en Nouvelle-Écosse alors qu'il n'avait que 9 ans.

Durant sa longue carrière, il a été reconnu pour ses œuvres très souvent inspirées de son milieu immédiat : sa famille, ses animaux de compagnie et les paysages près de chez lui.

L'œuvre «To Prince Edward Island», d'Alex Colville (1965)

L'œuvre «To Prince Edward Island», d'Alex Colville (1965)

Photo : Musée des beaux-arts du Canada

En 1982, il a été reçu Compagnon de l'Ordre du Canada et en 2003, on lui a décerné le Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques.

Alex Colville est mort à Wolfville en Nouvelle-Écosse en 2013, à l'âge de 92 ans.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !