•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Archives

Fête des Mères : des mots d’amour, de l’aide et des fleurs

Une enfant prend sa mère par le cou en l'embrassant la joue.

Une fillette embrasse sa maman dans les années 1950.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La fête des Mères, c’est le jour où nous soulignons le rôle de celles qui protègent et aiment leurs enfants, et qui en prennent soin. Des fleurs que nous pouvons leur offrir aux mots que nous pouvons leur dire, nos archives donnent quelques idées pour célébrer les mères.

Dites-le avec des fleurs

Avec quelles fleurs témoignerez-vous votre affection le jour de la fête des Mères?

En compagnie de l’animateur Yvon Leblanc, le chroniqueur horticole Gilles Domaine donne quelques conseils sur le choix des fleurs à l’émission La semaine verte du 6 mai 1979.

La semaine verte, 6 mai 1979

Bien sûr, si l’on souhaite que notre bouquet ou pot de fleurs dure un bon moment, mieux vaut en composer un avec des fleurs moins épanouies. La fêtée bénéficiera de son présent beaucoup plus longtemps.

L’horticulteur donne l’exemple du quatre-saisons, connu aussi sous le nom d’hydrangée, qu’il est préférable de choisir moins fleuri au départ.

Le caladium et l’oranger s’offrent aussi très bien.

Gilles Domaine raconte que l’œillet blanc est la fleur coupée par excellence à la fête des Mères. Elle était la fleur préférée de la mère d’Anna Jarvis, qui instigua cette fête aux États-Unis en 1908.

Reconnaître le travail des mamans plus qu’un jour dans l’année

Le 3 mai 1976 à Femme d’aujourd’hui, trois adolescentes expliquent à l’animatrice Aline Desjardins ce que représente pour elles la fête des Mères.

Femme d’aujourd’hui, 3 mai 1976

Les jeunes filles interrogées jugent la fête trop commerciale. Elles réfléchissent au rôle des mères. Peut-être parce qu’elles s’imaginent devenir mères à leur tour un jour…

C’est bien de les fêter pour prendre conscience du travail qu’elles font, mais il faudrait plus de jours que ça. […] La chose idéale serait que tout le monde fasse sa part dans la maison, et là, il n’y aurait pas de fête.

Une citation de :Adolescente en 1976

Son travail n’est pas toujours apprécié à sa juste valeur. On se dit que c’est normal, c’est une mère, elle doit le faire par amour pour ses enfants. C’est une fête pour la remercier de faire ce que tous les autres membres de la famille ne veulent pas faire et le lendemain, ça recommence.

Une citation de :Adolescente en 1976

De l’amour à grande échelle

Le 9 mai 1986, à l’occasion de la fête des Mères, l’émission Au jour le jour donne la parole aux enfants.

Au jour le jour, 9 mai 1986

Dans ce vox populi, les enfants évoquent leur amour pour leurs mères en répondant à quelques questions.

Elle est gentille parce qu’elle fait souvent des spéciaux et elle donne beaucoup d’amour, confie une fillette.

Et quand l’animatrice demande « combien gros » ils aiment leur maman…

Comme l’univers. C’est grand comme le monde entier, plus Mars, Jupiter et les autres planètes aussi, répond un garçon.

Comme deux mètres, lance spontanément un autre. C’est combien grand ça deux mètres?, demande l’animatrice.

Deux mètres, c’est deux cents centimètres, lance fièrement le fiston qui se doute bien qu’une bonne réponse à une question de mathématiques aura pour effet de rendre heureuse n’importe laquelle des mamans.

Encore plus de nos archives

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.