•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fêter les mères différemment en pandémie

Pour une deuxième année, la fête des Mères se passera en pandémie et à distance pour plusieurs.

Un ordinateur, un bouquet de fleurs et une boîte de cadeau

Les autorités de santé du Québec et de l'Ontario recommandent de célébrer les mères de façon virtuelle ou à distance ce dimanche.

Photo : iStock / Rorygez Fresh

Radio-Canada

En Outaouais, où les mesures spéciales d’urgence sont toujours en vigueur, et à Ottawa tout comme dans l’est ontarien, où l’ordre de rester à la maison n’a pas encore été levé, les autorités de la santé publique demandent de faire les célébrations chacun chez soi.

Le groupe Portobella, qui opère trois restaurants à Gatineau, souhaite conserver le tradition du brunch ou de la sortie au restaurant pour souligner la fête des Mères, mais sous sa nouvelle réalité imposée par les mesures sanitaires.

Isabelle Lacroix, copropriétaire du groupe, explique avoir commencé à offrir des boîtes de repas à assembler ou à réchauffer à la maison lors de la fermeture des salles à manger et que la formule est encore bien populaire.

Isabelle Lacroix en entrevue par vidéoconférence Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Isabelle Lacroix, copropriétaire du groupe Protobella

Photo : Radio-Canada

Et cette année, pour la fête des Mères, ils se sont adaptés aux restrictions sur les rassemblements. On a été obligés de faire une formule pour deux personnes parce que les gens ne peuvent pas se réunir. On n'a pas pris de chance et on s’est dit qu’on va faire des boîtes pour deux et pour quatre.

Mme Lacroix remarque que les familles offrent une boîte en cadeau à leur mère ou leur grand-mère. Souvent ils disent qu’ils vont acheter trois boîtes de deux alors on sait que c’est parce qu’il ne peuvent pas se réunir et c’est un cadeau qu’ils font offrir.

La copropriétaire se réjouit de la réponse des clients qui montre que la communauté de Gatineau est vraiment impliquée avec nous.

La santé en cadeau

Le directeur national de la santé publique du Québec dit comprendre à quel point les gens veulent se retrouver en famille et à proximité de leur mère en cette journée.

Le Dr Arruda en conférence de presse.

Le directeur national de santé publique, Horacio Arruda.

Photo : Radio-Canada / Jacques Boissinot

Le Dr Horacio Arruda souligne cependant qu' il ne faudrait pas, même si la personne a reçu une dose, parce qu’elle n'est pas efficace à 100 %, qu’on la contamine et qu’elle se retrouve à l’hôpital.

Évitez les rassemblements qui ne sont pas nécessaires. C’est pour qu’on puisse encore la fêter l’année prochaine et qu’elle ne soit pas malade. Ce n’est pas pour détruire un beau moment, mais c’est pour être conscients que ça peut arriver, ajoute-t-il.

Le plus beau cadeau qu’on peut offrir à notre mère c’est la santé.

Une citation de :Dr Horacio Arruda

Même si le nombre de nouvelles infections diminue en Ontario, la médecin hygiéniste en chef adjointe de la province, la Dre Barbara Yaffe, voit difficilement que l'ordre de rester à la maison puisse être levé quand il arrivera à échéance le 20 mai.

Il faudra donc encore une fois fêter à distance à Ottawa et dans l’est ontarien.

La médecin hygiéniste en chef de Santé publique Ottawa (SPO), la Dre Vera Etches encourage les célébrations virtuelles.

Même si maman ou grand-maman ont été vaccinées, nous devons rester avec les gens de notre domicile et continuer à maintenir les comportements qui réduisent les risques de transmettre la COVID-19 jusqu’à ce que plus de personnes soient protégées avec le vaccin.

Une citation de :Dre Vera Etches

Du chocolat et des fleurs

Avant la pandémie, les semaines précédant la fête des Mères étaient très occupées à la chocolaterie ChocoMotive à Montebello.

C'est tout un contraste avec cette année, constate la gérante du commerce. C’est tranquille, très tranquille explique Isabelle Richer.

Généralement les gens se déplaçaient toute la semaine, les travailleurs de la région venaient acheter des choses pour les épouses, les mamans, même les grands-mamans. Cette année, bon, il y a moins de travailleurs dans le coin, il y a beaucoup de choses qui sont fermées donc c’est très tranquille. On espère que ça va s’arranger un peu.

Elle ajoute avoir compris, entre les lignes, des clients des derniers jours que plusieurs ont modifié leurs plans pour la fête des mères.

Les gens ne peuvent pas avoir de repas en famille ou de brunchs au restaurant. Ce ne sera pas le gros truc qu’ils font habituellement. Ils vont avoir du chocolat, peut-être des fleurs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !