•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination des 12 à 17 ans : le CIUSSS discute avec les centres de services scolaires

Des petits groupes d'élèves masqués se sont rejoints devant leur école secondaire.

La procédure pour la vaccination des 12 à 17 ans sera annoncée plus tard.

Photo : Radio-Canada / Louis Martineau

Des discussions s'entament entre la santé publique régionale et les centres de services scolaires pour préparer la vaccination contre la COVID-19 des jeunes de 12 à 17 ans.

Le gouvernement du Québec a confirmé jeudi qu'ils seraient vaccinés d'ici la fin de l'année scolaire.

Le directeur régional de la campagne de vaccination, Marc Thibeault, assure qu'il est réaliste de penser pouvoir vacciner les 16 000 jeunes visés au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Comme Québec n'a pas encore annoncé les modalités, Marc Thibeault ne sait toujours pas si les jeunes seront vaccinés à l'école, dans les cliniques de vaccination ou aux deux endroits.

Notre défi, sur nos sites fixes, c'est vraiment de faire déplacer les jeunes et d'en échapper un peu. À l'école, le défi c'est de déplacer le vaccin. C'est parce qu'on a les équipes qui peuvent se déplacer, mais c'est le vaccin (le plus dur). Mais ça demande plus de temps aussi. Lorsqu'on va dans les écoles, on ne vaccine pas au même rythme qu'on vaccine lorsqu'on est sur un site fixe où on a vraiment une chaîne de production, je vais l'appeler comme ça, qui est déjà éprouvée et qu'on est capable de faire fonctionner facilement, a-t-il expliqué en entrevue jeudi après-midi.

Lors de la vaccination dans les CHSLD et les résidences privées pour aînés (RPA), des équipes de vaccination s'étaient déplacées à certains endroits. C'était avant l'ouverture de la campagne pour la population avec les centres de vaccination désignés, en plus de certaines pharmacies et des centres gérés par Rio Tinto et Produits forestiers Résolu. Dans le cas de PFR, le centre de vaccination sera fonctionnel dès la semaine prochaine au Cégep de Saint-Félicien.

Du bien aux jeunes

L'annonce de Québec fait suite à l'approbation par Santé Canada mercredi du vaccin de Pfizer pour les 12 à 15 ans. Pour Marc Thibeault, il s'agit d'une grande étape pour les jeunes qui ont subi de lourds impacts de la pandémie de COVID-19. C'est ça qu'on leur souhaite de pouvoir continuer à voir leur groupe d'amis, de pouvoir faire leurs activités. Parce que pour eux, c'est plus difficile que les adultes de se retirer, de s'isoler. Donc, pour eux, c'est important et pour la société en général, c'est important, pour que notre société puisse continuer à faire ses activités et à être active. C'est vraiment important que les jeunes soient vaccinés et on le voit présentement, quel impact ça a, a-t-il analysé.

Selon les statistiques publiées par Québec, 38 écoles au Saguenay-Lac-Saint-Jean ont eu au moins un cas de COVID-19 au cours des 14 derniers jours.

35 ans et plus

Par ailleurs, la prise de rendez-vous s'est élargie aux 35 ans et plus jeudi partout au Québec. Avec 756 doses administrées jeudi dans la région, environ 41 % des gens ont reçu au moins une dose et un peu plus de 2 % ont reçu leurs deux doses. La vaccination reprendra à un rythme beaucoup plus soutenu de vendredi à dimanche. En début de semaine, le directeur régional de la santé publique, Donald Aubin, prévoyait 14 000 doses pour la semaine entière.

Avec Catherine Paradis

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !