•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La municipalité de La Broquerie lance sa nouvelle application en français

Un téléphone avec une application ouverte.

L'application permet aux habitants d'accéder à une variété de services.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La municipalité rurale de La Broquerie au sud-est de Winnipeg a lancé la semaine dernière une version française de son application. Il s’agit de la première municipalité en région rurale au Manitoba à se doter d’une application bilingue, selon le conseiller Ivan Normandeau.

L’application fournit des informations sur la municipalité, notamment des cartes, des commerces, des avis de la municipalité ainsi que les conditions météorologiques. Elle permet aussi d’accéder à des documents concernant le gouvernement municipal, comme les procès-verbaux et les ordres du jour de réunions.

Ivan Normandeau, qui est aussi le préfet adjoint de la municipalité, affirme qu’il n’a eu aucun problème à convaincre le conseil de l’importance d’offrir l’application en français. Tout le monde était d’accord, lance-t-il.

On sait qu’on a vraiment seulement trois francophones sur sept [élus] sur le conseil, les autres conseillers n’ont eu aucun problème à faire ça. Ils comprennent que c’est un service important pour les francophones.

La version française de l’application a coûté environ 5000 $, note M. Normandeau. La Broquerie a obtenu l’aide de l’Association des municipalités bilingues du Manitoba afin de réduire les coûts de la traduction.

Ivan Normandeau dit qu’il ne connaît pas d’autres municipalités rurales au Manitoba qui ont créé une application bilingue. Il soupçonne aussi que la municipalité se range parmi les premières municipalités rurales du pays à entreprendre un tel projet.

Il ajoute que La Broquerie devient une municipalité de plus en plus tech.

La pandémie a permis de constater des lacunes en la matière, indique Ivan Normandeau, qui estime qu’entre le quart et la moitié des habitants de la municipalité travaillent désormais à domicile.

L’accès à Internet à haute vitesse est irrégulier dans la municipalité où les maisons se trouvent parfois à deux kilomètres d’une autre maison, dit-il. Améliorer cet accès est donc le prochain défi de la municipalité en matière de technologie.

L’application est disponible gratuitement pour les téléphones intelligents Android et de Apple.

Avec les informations de Marie-Gabrielle Ménard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !