•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan présente son plan pour la 2e dose et la vaccination des jeunes

Paul Merriman, portant son masque, lors d'une conférence.

Le ministre de la Santé, Paul Merriman, souligne que les livraisons de vaccins sont assez régulières en Saskatchewan pour commencer à offrir la seconde dose, et ce, même si tous les Saskatchewanais n'ont pas encore reçu leur première dose de vaccin. (archives)

Photo : La Presse canadienne / Michael Bell

Le gouvernement de la Saskatchewan a dévoilé jeudi ses stratégies de vaccination concernant l'administration des deuxièmes doses du vaccin ainsi que la vaccination des plus de 12 ans.

À partir du 17 mai, les secondes doses du vaccin contre la COVID-19 seront incluses dans le plan de vaccination provinciale.

Les personnes de plus de 85 ans ayant reçu leur première dose avant le 15 février pourront prendre rendez-vous afin de recevoir leur seconde dose. Cette dernière leur permettra d'être totalement immunisées.

Comment prendre rendez-vous?

Les deuxièmes doses seront disponibles dans les pharmacies participantes, les cliniques et les cliniques au volant ou en prenant rendez-vous auprès de l’Autorité de la santé de la Saskatchewan (SHA).

Les personnes étant traitées pour des cancers ou ayant récemment reçu une greffe seront également prioritaires pour la seconde injection. Ces groupes recevront une lettre d’admissibilité du gouvernement provincial.

La deuxième dose de vaccin proviendra du même fabricant que la première.

Cela pourra néanmoins changer si Ottawa donne son accord pour que les deux doses proviennent de laboratoires différents, souligne le gouvernement de la Saskatchewan.

Les autorités sanitaires recommandent aux personnes de connaître la date à laquelle elles ont reçu leur première dose. En cas de doute ou d’oubli, il est possible de contacter la SHA ou de consulter ses données de santé sur son site Internet.

Les deux doses peuvent être administrées à 16 semaines d’écart au plus, en fonction des normes gouvernementales. La Saskatchewan affirme toutefois vouloir administrer la seconde environ 13 semaines après la première.

La vaccination chez les 12 ans et plus

Le Canada a donné son feu vert mercredi pour utiliser le vaccin Pfizer-BioNTech auprès des 12 à 15 ans.

La Saskatchewan a donc ajouté cette tranche d’âge à son plan de vaccination.

Cela augmentera d’environ 91 000 le nombre de personnes pouvant se faire vacciner dans la province. Les autorités estiment pouvoir offrir une première dose à cette nouvelle tranche d’âge d’ici la fin du mois de juin.

La vaccination pourra avoir lieu dans les pharmacies ou encore les différentes cliniques de la SHA.

L’accord parental sera demandé avant toute vaccination, indiquent les autorités sanitaires.

Selon le gouvernement, des programmes scolaires sont en cours d’élaboration pour permettre la vaccination dans certaines écoles. Une annonce doit être faite prochainement à ce sujet.

Les plus fragiles sont admissibles dès maintenant

Les jeunes de 12 à 15 ans ayant des problèmes de santé spécifiques pourront toutefois se faire vacciner dès maintenant.

Une liste des différents problèmes de santé admissibles se trouve ici (Nouvelle fenêtre) (en anglais seulement).

Il est néanmoins obligatoire de prendre rendez-vous par téléphone ou dans les pharmacies participantes pour que les autorités sanitaires s’assurent que ce sera bien le vaccin Pfizer-BioNTech qui leur sera administré.

Dans la plupart des cas, une lettre du médecin sera demandée comme preuve afin que l’enfant puisse recevoir une dose de vaccin contre la COVID-19.

Pour les jeunes atteints de cancer ou ayant reçu une greffe, les familles recevront une lettre d’admissibilité du gouvernement.

Les autorités provinciales invitent les familles concernées à s’assurer que c'est bien le vaccin Pfizer-BioNTech qui leur est proposé au moment de la vaccination.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !