•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour d’un stratagème de fraude lié au logement à Gatineau

Une femme fait un achat en ligne.

Des malfaiteurs soutirent de l'argent à des personnes en recherche de logement grâce aux applications à dépôt automatique

Photo : iStock

Radio-Canada

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) met en garde la population contre un stratagème frauduleux qui a refait surface. Plusieurs cas de fraudes liés à la location de logements ont été signalés en peu de temps à Gatineau.

Jeudi, le SPVG a publié un communiqué dans lequel on explique que des fraudeurs ont soutiré de l'argent à leurs victimes en utilisant des applications bancaires à dépôt direct pour contourner la question de sécurité.

Jointe au téléphone, l'agente relationniste pour le SPVG, Andrée East a indiqué que les malfaiteurs publient d'abord des annonces de logements à louer.

L'agente East pose à l'extérieur d'un poste de police à Gatineau.

Andrée East, agente relationniste pour le Service de police de la Ville de Gatineau (Archives)

Photo : Radio-Canada / Simon Lasalle

Ceux-ci demandent ensuite un virement bancaire à leur victime, un potentiel locataire, pour prouver qu'il est intéressé et sérieux avant même la visite du logement. Lorsque l'on fait un virement, une question de sécurité et une réponse secrète sont requises pour accepter ou refuser le virement.

Le fraudeur va lui indiquer de ne pas lui dire la réponse, que ça se fera en temps et lieu quand ils complèteront la transaction, a-t-elle expliqué.

Malheureusement, il y a des applications à dépôt automatique et c'est ce qui se produit dans ce cas-ci.

Une citation de :Andrée East, agente relationniste pour le SPVG

L'argent est débité du compte de la victime et lorsqu'elle se présente au rendez-vous pour visiter le logement, personne n'est là, l'argent a disparu et il n'y a plus moyen de contacter la personne qui était indiquée dans l'annonce, a-t-elle ajouté.

Selon cette dernière, plusieurs plaintes concernant ce type de fraude ont été déposées dans un très court laps de temps.

Les fraudeurs sont extrêmement inventifs et convaincants et en ce moment, à Gatineau, ce n'est pas nécessairement facile de se trouver un logement, a souligné l'agente East. Les victimes vont peut-être céder plus à la pression ou à des demandes qui vont être plus inhabituelles.

Se protéger des fraudeurs

L'agente relationniste pour le SPVG rappelle aux citoyens de rester vigilants lorsqu'ils recherchent un logement en vérifiant l'adresse par eux-mêmes ou sur Google maps.

Il y a des dossiers où on a pu constater que l'adresse qui était donnée dans l'annonce, c'était soit une adresse inexistante ou ça donnait sur une unité commerciale, a-t-elle mentionné en entrevue.

Mme East s'est empressée d'ajouter qu'il ne faut jamais accepter d'effectuer un virement à une personne qu'on ne connaît pas, parce que l'application de dépôt automatique, c'est légal et on n'est jamais avisé [que la personne y est inscrite].

Dès qu'on parle de carte prépayée, ça devrait tout de suite nous allumer une petite lumière qu'il y a quelque chose de louche, a aussi souligné l'agente relationniste. C'est très utilisé, ce stratagème-là, dans tous les types de fraudes.

Avec les informations de Camille Boutin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !