•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

On ne se bouscule pas pour remplacer Régis Labeaume

6db9221e7f9c459ba91cdda909bc8f91

L'hôtel de ville de Québec.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Quelques candidatures potentielles sont déjà évoquées dans la course pour succéder au maire de Québec qui se retirera de la vie politique lors des prochaines élections de novembre. Plusieurs ont toutefois déjà décidé de passer leur tour ou sont en réflexion. En voici quelques-uns.

La décision du maire de Québec de quitter la vie politique semble raviver un intérêt pour que l'ancien ministre libéral Sam Hamad revienne sur sa décision et se présente à la mairie de Québec.

Selon nos informations, il recevrait plusieurs appels d'appuis depuis hier.

L'ancien député de Louis-Hébert et ministre responsable de la Capitale-Nationale a annoncé en février qu'il ne serait pas candidat pour des raisons familiales.

Toujours selon nos informations, l'ex-député prend acte de cet intérêt renouvelé pour sa candidature.

Sam Hamad a refusé notre demande d'entrevue.

Les quatre hommes se tiennent la main en signe d'alliance. À l'arrière, on aperçoit la glace de la patinoire de hockey ainsi que les estrades vides.

Philippe Couillard, Pierre Dion, Régis Labeaume et Sam Hamad lors de l'inauguration officielle du Centre Vidéotron le 8 septembre 2015.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Pas de retour en politique pour Agnès Maltais

Longtemps députée du Parti québécois dans Taschereau et ancienne ministre responsable de la Capitale-Nationale, Agnès Maltais connaît bien les rouages de la politique et la ville de Québec. Elle écarte toutefois l'idée d'une candidature après le départ de M. Labeaume.

Je ne retourne pas en politique, j'ai toujours été claire là-dessus.

Une citation de :Agnès Maltais

Elle souhaite que le prochain maire soit impliqué entièrement dans le dossier du tramway et rend hommage à Régis Labeaume pour son travail ces 14 dernières années.

Plan rapproché d'Agnès Maltais, à l'extérieur. Elle porte un manteau bleu et des lunettes.

L'ancienne députée du Parti québécois, Agnès Maltais

Photo : Radio-Canada

Je l'appelais mon super maire [...] parce qu'il instaurait énormément de respect. Il était clair. Il avait un franc-parler, il bousculait les gouvernements quand il faisait de grosses sorties. À chaque fois, il fallait s'entendre avec lui.


Dominique Brown : pas tout de suite

Le PDG de Chocolat Favoris, Dominique Brown, dont le nom a déjà circulé, préfère se concentrer sur son entreprise et sa famille pour le moment. Il ne ferme toutefois pas la porte pour l'avenir.

Gros plan sur son visage et ses épaules. Il porte une chemise blanche et un veston marine.

Dominique Brown

Photo : Radio-Canada

Merci à tous ceux qui m’encouragent à me présenter. Ce serait un bel honneur. Mais ma priorité est à mes projets familiaux et Chocolats Favoris. Je pourrai toujours me présenter plus tard si je le souhaite, mais mes enfants, c’est maintenant que je dois en profiter avant qu’ils ne soient trop vieux, a-t-il écrit sur les réseaux sociaux.

M. Brown rend aussi hommage au maire de Québec.

Merci M. le maire. Vous avez dit un jour: Pourquoi on ne pourrait pas créer de nouvelles multinationales ici, avec des sièges sociaux à Québec? Merci au nom de Chocolats Favoris et de mon amour pour notre ville, vous aurez été une inspiration à voir plus grand pour notre capitale. J'espère que nos parcours se recroiseront.


Gérard Deltell ferme la porte

La position du député conservateur de la circonscription de Louis-Saint-Laurent, Gérard Deltell, n'a pas évolué avec le départ de Régis Labeaume. Il ferme toujours la porte.

Gérard Deltell.

Gérard Deltell

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Comme j’ai toujours dit publiquement et en privé : je ne serai pas candidat à la mairie de Québec. Je suis fier d’être le député des gens de Louis-Saint-Laurent à Ottawa et j’entends le demeurer tant que les citoyens le voudront.


Sébastien Proulx

Élu député libéral dans Jean-Talon à l'élection partielle du 8 juin 2015 puis réélu en 2018, l'ancien ministre libéral Sébastien Proulx ne peut se présenter pour des raisons pratiques.

M. Proulx ne demeure pas à Québec, alors que les règles électorales impliquent qu'un candidat doit habiter le territoire au moins 12 mois avant le dépôt d'un bulletin de candidature.

Plan rapproché de M. Proulx.

Sébastien Proulx, député libéral de Jean-Talon, à l’Assemblée nationale, à Québec, en juin 2019

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers


Julie Lemieux

L’ex-journaliste Julie Lemieux a été le bras droit de Régis Labeaume pendant plusieurs années à l'hôtel de ville. Elle ferme aussi la porte à un retour en politique, mais espère l'arrivée de candidats surprises et de nouveaux visages dans la course à la mairie.

Julie Lemieux

Julie Lemieux a annoncé en 2017 qu'elle prenait une pause après 8 ans de politique. Elle est présentement PDG chez Opération Enfant Soleil

Photo : Radio-Canada / Charles D'Ambroise

D’ici là, elle salue la force psychologique de Régis Labeaume et son flair politique.

Il m’a tout appris en politique. Avoir pu faire de la politique avec Régis Labeaume, je ne crois pas que j’aurais pu avoir de meilleur mentor que lui. Il m’a fait croire que j’étais capable de le faire et ça m’a donné des ailes. Ça m’a vraiment permis de m’épanouir.

Plus de détails à venir

Avec la collaboration de Louise Boisvert

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !