•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Succès de l’ouverture de la vaccination aux plus de 30 ans en Alberta

Une personne applique un petit coton à l'endroit de la piqûre du vaccin.

Le 10 mai , la prise de rendez-vous s'étendra aux Albertains âgés de 12 à 29 ans, c'est-à-dire nés entre 1992 et 2009.

Photo : getty image/istockphoto

Les Albertains de plus de 30 ans ont été plus de 100 000 à s’inscrire sur le site Internet de Services de santé Alberta (AHS) dès leur première matinée d’admissibilité.

Tristan Donnelly fait partie des premières personnes de la phase 3 à s’être fait vacciner.

« J’avais initialement un rendez-vous pour la semaine prochaine, mais lorsque j’ai appelé une pharmacie, on m’a demandé si je pouvais passer dans les 30 minutes, chose que j’ai faite », raconte-t-il.

Après avoir reçu une dose du vaccin, il a annulé son rendez-vous pour qu’une autre personne, parmi les 3,8 millions admissibles de la province, puisse en profiter.

La machine est plutôt bien huilée, selon le pharmacien calgarien Mathieu Giroux, de Cambrian pharmacy, puisque presque tout se passe en ligne. Une seule personne dans la pharmacie est affectée à cette tâche.

Les gens ajoutent leur nom à notre liste d’attente et, lorsque l’on reçoit les vaccins, on les contacte pour qu’ils prennent rendez-vous, explique-t-il.

Son calendrier de rendez-vous est déjà complet. Les 180 doses que la pharmacie reçoit de façon hebdomadaire sont déjà réservées.

Ça fait un vaccin toutes les 10 minutes, le rythme est bon.

Une citation de :Mathieu Giroux, pharmacien de Cambrian pharmacy

Il précise néanmoins qu’il n’administrera pas les premières doses de la phase 3 avant la semaine prochaine.

Des personnes peu réticentes 

Honee Ahye, âgée d'une vingtaine d'années, ne fait pas partie de ceux qui ont hâte de recevoir une dose du vaccin.

On ne connaît pas les effets à long terme du vaccin. Je n’ai pas confiance, alors je ne me ferai pas vacciner, affirme-t-elle.

Même s’il existe bel et bien des réticences face aux vaccins chez certains, Mathieu Giroux constate que ce sont les personnes âgées de la phase 1 qui ont le plus résisté.

D’après lui, les personnes de la phase 3 sont, en général, très favorables, comme Gonnwu Liu, un étudiant étranger de 21 ans.

Il n’a aucune préférence quant au type du vaccin. Il prendra celui que l’on voudra bien lui donner.

Mes parents m’ont appelé pour être sûrs que j’irais bien me faire vacciner, confie-t-il.

Il espère que cette vaccination de masse lui permettra de retrouver sa vie d’avant la pandémie.

Approvisionnement des États-Unis

Depuis cette semaine, les vaccins proviennent des États-Unis plutôt que de la Belgique, ce qui impose des changements dans les horaires de certaines pharmacies.

Les doses qui ne sont utilisables que durant cinq jours sont maintenant reçues le mercredi, ce qui veut dire qu’elles doivent être injectées au plus tard le dimanche, explique le pharmacien Mathieu Giroux.

« Habituellement, on ne faisait pas de vaccin le samedi, mais là, on va en faire », explique-t-il.

Mathieu Giroux en blouse blanche devant sa pharmacie.

D'après le pharmacien Mathieu Giroux les personnes de la phase 3 sont, en général, très favorables à la vaccination.

Photo : Radio-Canada

Si tous les vaccins promis arrivent dans la province comme prévu, l’objectif de vacciner tous ceux qui le souhaitent avant la fin du mois de juin est réaliste, selon le pharmacien.

Les personnes qui le désirent peuvent également appeler le 811 ou prendre rendez-vous auprès d'une pharmacie.

Le 10 mai, la prise de rendez-vous s'étendra aux personnes âgées de 12 à 29 ans, c'est-à-dire nés entre 1992 et 2009.

En tout, le nombre de personnes qui peuvent se faire vacciner est maintenant de 3,8 millions.

L'Alberta a actuellement un peu plus de 1,7 million de doses des vaccins de Pfizer-BioNTech, de Moderna et d’AstraZeneca. Des millions d'autres devraient arriver dans les semaines à venir.

Jusqu’à maintenant, plus de 1,66 million de doses ont été administrées en Alberta.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !