•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment obtenir une 2e dose de vaccin si vous déménagez dans une autre province?

Une femme de 24 ans reçoit une dose du vaccin contre la COVID-19 dans une clinique de Mississauga, en Ontario, le 4 mai 2021.

Les Canadiens qui déménagent dans une autre province se questionnent sur la prise de rendez-vous pour le vaccin contre la COVID-19 et leur admissibilité.

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui

De nombreux Canadiens qui déménageront dans une autre province après avoir reçu leur première dose du vaccin contre la COVID s'interrogent sur la façon de terminer leur vaccination. Voici ce que vous devez savoir pour recevoir votre vaccin dans une autre province canadienne.

Sahir Shivji a déménagé de Toronto à Montréal il y a deux semaines. Quelques jours avant son grand départ pour le Québec, il s'est fait vacciner dans une clinique éphémère dans un quartier à risque du centre-ville de Toronto.

Il était admissible à la vaccination des 18 ans et plus grâce à son code postal.

La clinique lui envoie une preuve de vaccination par courriel et le prévient qu'il sera contacté dans quatre mois.

On ne sait pas si on doit retourner en Ontario ou si on aura droit à un vaccin au Québec maintenant que nous avons déménagé, dit Sahir Shivji.

Je pense que les provinces devraient reconnaître qu'il y a un grand nombre de personnes qui déménagent pour le travail ou d'autres raisons et elles devraient fournir des ressources en ligne pour faciliter cette transition, croit-il.

Un homme sourit.

Sahir Shivji a déménagé de Toronto à Montréal à la fin du mois d'avril, en pleine campagne de vaccination.

Photo : Radio-Canada / Fournie par Sahir Shivji

Si une personne a reçu une seule dose [dans une autre province], elle pourra prendre rendez-vous pour recevoir sa deuxième dose au Québec, assure la porte-parole du ministère de la Santé et des Services sociaux, Marie-Louise Harvey.

Les nouveaux résidents doivent appeler au 1-877-644-4545 pour prendre leur rendez-vous. Le personnel pourra s’assurer avec eux de faire leur suivi de vaccination, ajoute-t-elle.

Contrairement à l'Ontario, les systèmes informatiques qui soutiennent l’opération de vaccination [au Québec] permettent la saisie de l’information sur les personnes vaccinées, même en l’absence de numéro d’assurance maladie, donc, il sera possible de se présenter dans un centre de vaccination pour recevoir leur vaccin, explique Marie-Louise Harvey.

Les personnes venant d’une autre province pourront se présenter avec leur preuve de vaccination pour recevoir leur deuxième dose.

Au Québec, les 18 ans et plus qui n’ont pas de maladie chronique ou encore qui ne sont pas des travailleurs essentiels pourront recevoir leur première dose d’ici le 24 juin.

Être un nouveau résident vacciné en Ontario

L'Ontario aussi assure que les nouveaux résidents pourront se faire vacciner.

Les vaccins contre la COVID-19 sont fournis gratuitement à toutes les personnes qui vivent, travaillent, vont à l’école ou prévoient une visite prolongée au-delà de quatre mois en Ontario. Ils seront administrés aux personnes conformément au déploiement progressif de la vaccination de la province, précise le porte-parole du ministère de la Santé de l’Ontario, David Jensen, par courriel.

La carte Santé de l'Ontario n'est pas obligatoire pour obtenir le vaccin contre la COVID-19, mais il faudra passer par un bureau de santé publique pour obtenir un numéro temporaire qui permettra de prendre rendez-vous en ligne. Les nouveaux résidents sont toutefois invités à s'inscrire auprès de ServiceOntario dès que possible pour obtenir une carte Santé.

Photo d'une carte modèle avec photo

Il n'est pas obligatoire d'avoir la carte santé de l'Ontario pour prendre un rendez-vous pour la vaccination contre la COVID-19, mais le processus peut être plus ardu.

Photo : Gouvernement de l'Ontario

Une pièce d'identité avec photo émise par le gouvernement et une preuve de résidence sont suffisantes pour se faire vacciner dans les cliniques mobiles et éphémères des quartiers les plus durement touchés par la pandémie en Ontario. Il faut toutefois vivre, travailler ou étudier dans le quartier en question.

Les personnes qui se font vacciner contre la COVID-19 reçoivent un reçu de confirmation contenant des informations sur leur première dose du vaccin COVID-19. Ce document permet aux autorités sanitaires d'une autre région de savoir quel vaccin a été reçu, où et quand.

La réception de la deuxième dose du vaccin contre la COVID-19 dépendra des plans de vaccination et des vaccins disponibles dans la juridiction où ils déménagent. Cela peut ne pas correspondre aux stratégies de déploiement et aux politiques d'intervalle entre les doses en Ontario, rappelle le porte-parole du ministère de la Santé de l'Ontario.

De Toronto à Vancouver entre deux doses

Chaque province a son rythme de vaccination et ses propres critères d'admissibilité.

Si quelqu'un a reçu sa première dose dans une autre province, mais vit en Colombie-Britannique au moment d'obtenir la deuxième dose, cette personne pourra recevoir sa deuxième dose en Colombie-Britannique, souligne la porte-parole du ministère de la Santé, Marielle Tounsi.

Jody Wasserman, originaire d'Edmonton, attend avec impatience de se faire vacciner contre la COVID-19 dans quelques jours à Toronto où elle habite depuis deux ans.

La femme de 27 ans ne sait toujours pas comment faire pour s'assurer d'obtenir sa deuxième dose du vaccin contre la COVID-19 en septembre.

Les choses changent rapidement. On est plongé dans l'inconnu, dit-elle.

Un couple sourit.

Jody Wasserman, qui habite à Toronto, déménage à Vancouver avec son copain cet été.

Photo : Radio-Canada / Fournie par Jody

C'est que Jody et son copain déménageront en Colombie-Britannique à la fin du mois de juin et se demandent si le processus à Vancouver sera aussi ardu que celui de l'Ontario.

Je n'ai aucune idée de ce qui va se passer en Colombie-Britannique. Si j'habite là-bas, j'espère qu'on me permettra de me faire vacciner pendant que j'attends ma carte Santé, dit-elle.

C'était difficile en Ontario pour la prise de rendez-vous, le processus en Colombie-Britannique est encore un mystère pour nous.

Une citation de :Jody Wasserman,

L’admissibilité au vaccin contre la COVID-19 n’est pas conditionnelle à l’inscription au régime de services médicaux de la Colombie-Britannique ou à l'obtention du statut d'immigration. Mais les personnes qui n'ont pas de numéro de santé personnel devront s'inscrire par téléphone au 1-833-838-2323 ou auprès d'un bureau provincial.

Si le téléphone est ma seule option, je vais la prendre, lance-t-elle.

Jody Wasserman et son partenaire devront donc contacter la ligne téléphonique de la Colombie-Britannique avant de pouvoir réserver en ligne. Chacun d'eux recevra un numéro temporaire, comme c'est le cas pour les personnes sans carte Santé en Ontario.

Jody Wasserman espère ne pas attendre trop longtemps au téléphone.

Espérons que ce ne sera pas une journée complète d'attente pour prendre rendez-vous.

Une citation de :Jody Wasserman

Ce serait certainement un soulagement pour nous si nous pouvions simplement appeler et réserver, mais si je me fie à mon expérience pour tout ce qui touche la COVID et les vaccins, on pourrait attendre très longtemps, lance-t-elle.

Bien que les stratégies d'immunisation varient d'une province à l'autre, on s'attend à ce que d'autres juridictions canadiennes suivent une approche similaire pour vacciner les nouveaux résidents en provenance d'autres provinces, ajoute la porte-parole du ministère de la Santé de la Colombie-Britannique, Marielle Tounsi.

Délai plus court au Manitoba

Toute personne de 18 ans et plus qui vit au Manitoba depuis un mois ou qui prévoit d'être dans la province pendant un mois est admissible à la vaccination contre la COVID-19.

Dans la mesure du possible, nous aimerions [qu'ils] aient une confirmation de leur [première dose] pour s’assurer qu’ils reçoivent le bon vaccin au bon moment. Ils seraient admissibles, mais le moment de la vaccination et les directives pour la deuxième dose proviendraient [de l'autre province], précise Brian Smiley, porte-parole du gouvernement manitobain.

De manière générale, le patient a la responsabilité de présenter sa preuve de vaccination afin d'orienter la prise de décision clinique, ajoute-t-il.

Pour les nouveaux résidents, une carte Santé du Manitoba est préférable, mais n'est pas obligatoire. D'autres formes d'identification seront acceptées au moment de la vaccination.

Les personnes sans carte Santé du Manitoba devront toutefois communiquer avec le bureau de santé publique local pour les assister dans la prise de rendez-vous.

En Alberta

Les nouveaux résidents de l'Alberta, ceux qui visitent ou travaillent dans la province, devront appeler Health Link au 811 pour prendre un rendez-vous.

Toute personne venant de l’extérieur de la province peut se faire vacciner à condition qu’elle ait vécu en Alberta pendant trois mois et qu’elle soit actuellement admissible selon le plan de déploiement de la province, affirme le porte-parole du ministère de la Santé de l’Alberta, Tom McMillan.

La carte de soins de santé de l'Alberta n'est pas requise pour se faire vacciner contre la COVID-19.

Les Albertains de 12 à 29 ans pourront prendre rendez-vous pour leur vaccin contre la COVID-19 à partir du 10 mai.

Le nombre d’Albertains qui peuvent se faire vacciner s’ils le souhaitent est maintenant de 3,8 millions.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !