•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Eacom promet 350 $ à ses travailleurs qui recevront un vaccin contre la COVID-19

Un panneau indique la scierie Eacom Timber Corporation.

La scierie Eacom à Val-d'Or est située sur le boulevard Jean-Jacques Cossette.

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

Eacom Timber Corporation a promis 350 $ à ses employés qui recevront un vaccin contre la COVID-19. La société souhaite atteindre un taux de vaccination de 85 % parmi le personnel de ses sept scieries et de ses deux usines de transformation secondaire en Ontario et au Québec, incluant celle de Val-d'Or.

Afin de mousser la vaccination au sein de ses employés, la direction d’Eacom Timber a décidé de récompenser généreusement les employés qui recevront le vaccin, explique la conseillère en relations publiques pour Eacom, Biliana Necheva.

Nous voulions que ça reflète pleinement l’importance que nous accordons à un environnement sécuritaire de travail, lance-t-elle.

Les nouveaux employés pourront aussi bénéficier de cette prime. Même s’ils sont engagés dans un mois, s'ils arrivent avec la preuve de vaccination, nous serons heureux de leur verser la prime, c’est à ce point que nous y tenons, ajoute-t-elle.

Une photo professionnelle de Biliana Necheva.

Biliana Necheva, conseillère principale, relations publiques chez Eacom Timber Corporation

Photo : gracieuseté Eacom

Une prime en deux versements

La prime comprend un versement de 200 $ pour la première dose ainsi que 150 $ pour la seconde dose.

Les employés vaccinés avec un vaccin à injection unique recevront pour leur part 350 $. Les entrepreneurs seront aussi admissibles à cette prime.

L’entreprise suit en quelque sorte les traces d’Olymel, qui a été l’une des premières à récompenser ses employés qui se font injecter le vaccin.

Olymel a décidé d’opter pour cet incitatif financier à la fin avril. Le porte-parole d’Olymel, Richard Vigneault, rappelle que son entreprise voulait également informer ses travailleurs sur le vaccin, mais aussi les aider à obtenir une plage de vaccination. Jusqu’à présent, je peux vous dire que c’est très bien reçu, affirme M. Vigneault.

Olymel offre 50 $ à chacun de ses 13 800 employés qui recevront le vaccin

Certains ont trouvé que ce n’était pas assez, d’autres ont trouvé que c’était assez, mais ce n’est pas le montant qui est important, ce n’est qu’un incitatif, car le montant ne protège pas contre la COVID-19. Ce qui est important est le geste à poser pour se protéger contre la propagation ainsi que ses collègues et sa famille, affirme-t-il.

La scierie Eacom de Matagami vue des airs.

La scierie Eacom de Matagami

Photo : gracieuseté Eacom

Eacom Timber est possiblement la première entreprise ou l’une des premières entreprises de la région à offrir un incitatif financier pour la réception du vaccin.

Le prix du bois, en hausse constante depuis un an, aide la compagnie à offrir ce genre de prime. C’est une chance que nous avons de récompenser nos employés pour la vaccination et pour les mesures de sécurité sanitaire qu’ils ont dû prendre depuis un an. On veut accélérer le processus et tant mieux si d’autres entreprises prennent les mêmes mesures, soutient Biliana Necheva.

Questionnée sur cette pratique, la directrice régionale de la campagne de vaccination, Katia Châteauvert, a dit vouloir encourager la vaccination, mais a préféré ne pas se prononcer sur ce cas précis.

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs de la scierie Val-d'Or-CSN se dit pour sa part favorable à cette proposition de l’employeur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !