•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le groupe montréalais The Damn Truth vise haut avec son nouvel album

Le musicien et la musicienne se tiennent devant plusieurs amplificateurs de guitare superposés. On voit un micro avec le logo de Radio-Canada tendu vers la femme.

Le bassiste PY Letellier et la chanteuse Lee-la Baum, du groupe The Damn Truth.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Après avoir joué entre autres en première partie de ZZ Top et de Styx, le groupe rock montréalais The Damn Truth s’est associé à un célèbre producteur canadien pour produire son troisième album. Un opus sur lequel il fonde de grands espoirs.

Connu pour son travail avec Metallica, Mötley Crüe et Simple Plan, entre autres, Bob Rock a réalisé en partie l’album du groupe dans un studio de Vancouver, avant que la pandémie ne vienne tout bousculer.

Les neuf pièces de Now or Nowhere seront lancées vendredi, et le groupe planifie déjà ses dates de tournée pour 2022, lui qui donnait autour de 200 concerts par année avant les confinements successifs.

Mené par la chanteuse Lee-la Baum, dont la voix et l’attitude rappellent la mythique Janis Joplin, une influence assumée fièrement, The Damn Truth fait dans le hard rock des années 1970, teinté de culture hippie.

J’avais 9 ans quand j’écoutais Grace Slick, la première chanteuse de Jefferson Airplane, et ça a changé ma vie, explique Lee-la Baum.

Le groupe s’est créé autour du noyau formé par la chanteuse et le guitariste Tom Shemer, qui se sont rencontrés dans un festival hippie en Israël, nus, à jouer de la musique ensemble pendant des heures.

À ce duo viendront s’ajouter le bassiste Pierre-Yves Letellier et le batteur Dave Traina.

Dans le créneau de plus en plus restreint du rock nostalgique, The Damn Truth est en compétition avec des formations mondialement reconnues telles que les groupes américains Greta Van Fleet ou Dirty Honey.

C’est un groupe montréalais qui n’a peut-être pas le soutien [de l'industrie musicale] des groupes majeurs américains, mais le potentiel est là, croit le directeur musical et animateur de la chaîne de radio rock de Montréal CHOM 97,7 FM.

Le groupe doit célébrer le lancement de son album vendredi lors d’un événement en direct sur les réseaux sociaux à midi.

Avec les informations de Louis-Philippe Ouimet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !