•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination : le système de réservation est « absurde », selon un médecin

Dr Paul Cloutier, chirurgien à l’hôpital régional d’Edmundston.

Le Dr Paul Cloutier est chirurgien à l’hôpital régional d’Edmundston.

Photo :  CBC

Radio-Canada

Au centre de vaccination de Vitalité à Edmundston, tout était en place pour vacciner 750 personnes contre la COVID-19 jeudi. Or, à peine 350 personnes ont pris rendez-vous pour obtenir une dose de vaccin. Le Dr Paul Cloutier croit que le système de réservation est trop complexe.

Le Dr Cloutier s’attendait à une grosse journée jeudi. Il pensait travailler de 8 h à 20 h.

Mais lorsqu'il est arrivé au centre de vaccination, il a constaté que seulement 350 personnes avaient pris rendez-vous.

Le centre de vaccination de Vitalité jeudi matin à Edmundston.

Le centre de vaccination de Vitalité jeudi matin à Edmundston

Photo : Radio-Canada / Bernard Lebel

Selon le médecin, cette situation n'est pas nécessairement due à un désintérêt de la population pour la vaccination.

Il avance plutôt que le système de réservation est trop complexe et que l’information disponible en ligne n’est pas accessible pour les gens qui n'utilisent pas Internet.

Je pense que les gens dans la région et à la grandeur du Nouveau-Brunswick veulent avoir des vaccins et ils veulent se faire vacciner, mais ils ne réussissent jamais à obtenir un rendez-vous dans les cliniques. C’est absurde.

Une citation de :Le Dr Paul Cloutier

Il y a des gens dans notre région qui sont plus éloignés, qui n’ont pas Internet ou quoi que ce soit. On ne peut pas s’inscrire sur le numéro de téléphone. On leur dit depuis des mois d’embaucher des secrétaires pour donner des rendez-vous, a déclaré le médecin.

Vérification faite, il est facile et rapide de s'inscrire par téléphone, mais encore faut-il pouvoir trouver ce numéro, qui est disponible... sur Internet.

Heureusement, selon le Dr Cloutier, des gens mettent l’épaule à la roue afin d’aider la population à obtenir un rendez-vous pour recevoir une première dose d’un vaccin contre la COVID-19.

On a eu des anges dans notre coin qui ont réussi à inscrire bien des gens, et ça fonctionne, dit-il. Le personnel de son bureau a d’ailleurs aidé des citoyens à prendre rendez-vous.

La majorité des séances sont pleines, assure le gouvernement

Un porte-parole du gouvernement du Nouveau-Brunswick, Shawn Berry, assure qu'il n'y a eu aucun problème avec le système d'inscription en ligne.

Il explique qu'il est habituellement possible de prendre rendez-vous jusqu'à environ 24 heures avant l'ouverture d'une séance de vaccination et que les vaccins sont attribués en fonction du nombre de rendez-vous confirmé.

Si tous les rendez-vous ne sont pas pris avant la fermeture de la période de réservation, ces créneaux sont remis à une date ultérieure ou redistribués dans d'autres régions.

Onze des quinze séances de vaccination organisées entre jeudi et samedi sont déjà complètes, explique Shawn Berry.

Il souligne que le délai entre l'annonce de l'ouverture de la vaccination aux 50 ans et plus, mardi après-midi, et la fermeture des réservations pour la clinique de jeudi à Edmundston était très court, mais que les résidents d'Edmundston peuvent toujours prendre rendez-vous pour participer à la prochaine séance de vaccination.

Au Nouveau-Brunswick, plus de 256 000 personnes ont reçu au moins une dose d’un vaccin contre la COVID-19, soit près de 40 % de la population admissible.

Avec les informations de Patrick Lacelle, et Bernard Lebel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !