•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Possible contamination du sol au mazout sur la rue King Ouest à Sherbrooke

Une foreuse perce le sol. Elle est entourée de sceaux et d'autres instruments de travail. Deux travailleurs opèrent la machinerie.

Des analyses de sol ont révélé une possible contamination du sol au mazout sur la rue King Ouest.

Photo : Radio-Canada / André Vuillemin

Radio-Canada

Des travaux de forage ont lieu jeudi et vendredi sur la rue King Ouest, à l'angle de la rue Vimy, ainsi que sur la rue Vanier à Sherbrooke. Des odeurs suspectes ont été détectées en janvier dernier dans ce secteur, et des analyses de sol ont révélé une possible contamination du sol au mazout.

La Ville de Sherbrooke compte faire six forages supplémentaires pour voir l'ampleur du déversement et s'il est toujours en cours, indique Ingrid Dubuc, directrice du Bureau de l'environnement à la Ville de Sherbrooke. Les analyses historiques nous ont permis [d’exclure] qu’il y avait un lien entre la Ville et l’origine de la contamination, explique-t-elle.

Jeudi, des forages auront lieu sur la rue Vanier, à l'intersection de la rue Marcil. Sur cette rue, la circulation sera déviée du côté sud pour contourner la zone de travaux. La voie de virage à droite vers King Ouest sera fermée sur Marcil, indique la Ville. Des signaleurs s'occuperont de la circulation dans le secteur entre 8 h et 17 h.

Vendredi, entre 7 h à 18 h, des travaux de forages auront lieu cette fois-ci sur la rue King Ouest, entre les rues de Vimy et Metcalfe. La voie de droite en direction ouest sera fermée entre ces deux rues, précise-t-on.

Des cônes sont allignés en bordure de la rue King Ouest devant l'entreprise Multi-Clés serrurier expert. Des véicules circulent.

La circulation sur la rue King Ouest sera perturbée par les travaux, vendredi.

Photo : Radio-Canada / André Vuillemin

Un plan d’action pourra être mis en place dès que la Ville aura les résultats des analyses, ajoute-t-elle. Comme c’était sous l’emprise d'une rue de la Ville, [on voulait] bien faire notre travail et aller chercher toutes ces informations pour pouvoir élaborer un plan d’action pour la suite, souligne Ingrid Dubuc.

La Ville devrait recevoir les résultats des analyses d’ici la fin mai, voire début juin. On espère avoir une information complète à ce moment-là. Selon ce qu’on trouvera ou pas, ça pourrait nous amener à faire d’autres investigations avant d’avoir un portrait complet, lance-t-elle.

À ce stade-ci, on se doit de continuer les investigations, conclut-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !