•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Menace de grève chez ArcelorMittal

Pelle mécanique d'Arcelor-Mittal au mont Wright, près de Fermont.

Le syndicat des Métallos représente environ 2500 travailleurs d'ArcelorMittal à Port-Cartier et Fermont (archives).

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

Radio-Canada

Le Syndicat des Métallos annonce que, si aucune entente n’est conclue lors de sa prochaine rencontre avec ArcelorMittal concernant le renouvellement de la convention collective, une grève sera déclenchée samedi.

Le conciliateur a convoqué les parties à une rencontre vendredi matin. À défaut d’une entente vendredi, il y aura déclenchement d’un conflit de travail le samedi 8 mai à midi dans l’ensemble des installations d’ArcelorMittal sur la Côte-Nord, peut-on lire dans un communiqué du Syndicat.

Le coordonnateur des Métallos pour la Côte-Nord, Nicolas Lapierre, affirme que l’employeur sait ce que ça prend pour régler. La balle est maintenant dans son camp.

Les négociations ont commencé il y a cinq mois. Dans ce contexte, Nicolas Lapierre ajoute que le Syndicat n’est plus vraiment en négo[ciation]. On a tablé sur ce que ça prenait. C’est pour ça, l’ultimatum. On n'a plus besoin de trois, quatre, cinq journées supplémentaires pour discuter de ça.

Les quelque 2500 travailleurs d'ArcelorMittal sur la Côte-Nord, membres du Syndicat des Métallos, ont rejeté l'offre patronale la semaine dernière.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !