•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'usine Stellantis de Windsor toujours fermée à cause de la pénurie de puces électroniques

Des employés de Fiat Chrysler portant des masques travaillent sur une chaîne de montage.

L'usine est fermée depuis le 29 mars.

Photo : Radio-Canada / Christopher Ensing

Radio-Canada

La pénurie mondiale de puces électroniques prolonge la fermeture de l'usine Stellantis de Windsor, selon le syndicat.

Les employés qui sont au chômage technique depuis le 29 mars devaient initialement reprendre le chemin de l'usine le 3 mai. La date a été repoussée une première fois d'une semaine pour être fixée au 10 mai.

Mercredi soir, la section locale 444 d'Unifor a indiqué sur Twitter que l'entreprise l'avait informée que le travail ne reprendrait pas non plus la semaine prévue.

[Les employés] prévoyaient de reprendre le travail la semaine prochaine et nous voilà maintenant en train de les informer qu'ils seront de nouveau en congé la semaine prochaine, indique Dave Cassidy, président de la section locale 444.

Produire localement

Selon lui, pour éviter les conséquences de ce genre de pénurie, il faut fabriquer ces puces électroniques et d'autres composants au Canada.

Nous avons beaucoup de gens qui ont beaucoup d'expertise et nous avons beaucoup de compétences ici au Canada. Mettons-les à profit, dit-il. Il ne s'agit pas seulement des puces. Demain, ce pourrait être les batteries pour les véhicules électriques.

C'est terrible. Il faut réparer cela. Nous devons commencer à fabriquer des produits ici au pays.

Une citation de :Dave Cassidy, président de la section locale 444 d'Unifor

Il estime que l'argent économisé en délocalisant la fabrication de ces puces électroniques n'est pas rentable.

La pénurie de puces touche de nombreux constructeurs automobiles dans le monde, dont Toyota, Volkswagen et Ford.

Mercredi, Stellantis a annoncé que la pénurie de puces devrait s'améliorer dans la seconde moitié de 2021, mais a prévenu que les perturbations pour l'industrie automobile pourraient durer jusqu'en 2022.

Selon l'entreprise, cette situation a réduit d'environ 11 % la production prévue de Stellantis au premier trimestre.

Avec des informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !