•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le milieu de l'éducation se réjouit de l'approbation du vaccin pour les 12 à 15 ans

Une dose du vaccin Pfizer-BioNTech contre la COVID-19.

Une dose du vaccin Pfizer-BioNTech contre la COVID-19 dans un site de vaccination à Vancouver.

Photo : La Presse canadienne / JONATHAN HAYWARD

Radio-Canada

L’annonce par Santé Canada mercredi à l'effet que les jeunes de 12 à 15 ans peuvent recevoir le vaccin de Pfizer contre la COVID-19 est bien accueillie dans le milieu de l’éducation au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

La décision est basée sur un essai clinique mené aux États-Unis sur plus de 2000 jeunes de 12 à 15 ans. Le vaccin de Pfizer-BioNTech a démontré une efficacité de 100 % après la deuxième dose.

Il revient maintenant aux provinces de décider si elles choisissent de vacciner ces jeunes et à partir de quand.

Avec les nombreux cas de COVID-19 dans les écoles secondaires de la région au cours des derniers mois, la présidente du Syndicat de l’enseignement De La Jonquière (CSQ), Nicole Émond, espère que la situation deviendra moins critique. Évidemment, nous, plus la population peut être vaccinée, plus la couverture vaccinale est grande, plus la population est en santé et plus les écoles sont ouvertes, donc évidemment plus on est satisfait , a-t-elle souligné.

La nouvelle était bien perçue aussi du côté du Syndicat de l'enseignement du Saguenay (CSQ). Tout ce que les enseignants veulent, c'est si possible d'avoir une rentrée scolaire la plus normale possible. Puis évidemment, même si le personnel enseignant va être vacciné, bien on sait qu'il y a beaucoup de contamination qui arrive par le fait des élèves , a commenté le président du syndicat, Jean-François Boivin.

Pour le moment, seulement le vaccin Pfizer-BioNTech est homologué pour être administré chez les jeunes de 12 à 15 ans. D'autres fabricants de vaccins au pays mènent aussi des essais cliniques sur les enfants.

D'après un reportage de Mireille Chayer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !