•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment le passage en zone jaune affectera-t-il les cours de sports et loisirs?

Une salle d'entraînement avec des machines.

Le gym Cyclotonus de Val-d'Or (archives)

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

À partir du lundi 10 mai, moins de restrictions seront en vigueur lors de la pratique d’activités de sports et de loisirs, ce qui est accueilli avec soulagement, mais aussi avec certaines questions en Abitibi-Témiscamingue.

En zone jaune, les contacts ou rapprochements de courte durée et peu fréquents sont permis lors d'activités sportives. De plus, les cours de groupe à l’intérieur sont permis avec un maximum de 12 personnes d’une adresse différente, en plus d’une personne responsable de la supervision et du respect des mesures sanitaires.

La présidente du centre d'entraînement Cyclotonus Véronique Pelletier espère que la santé publique précisera les consignes quant au port du masque dans les gyms et pendant les cours intérieurs.

Notre gros questionnement, c’est au niveau des masques. On n’a pas encore obtenu l’information et on la cherche également parce qu’on se le fait demander par les clients, rapporte-t-elle.

Cinq femmes font du yoga sur une plateforme au bord du lac Témiscamingue.

Des séances de yoga sur le bord de l'eau organisées par la clinique Movens en 2019. (archives)

Photo : gracieuseté Clinique Movens

À la clinique interdisciplinaire Movens, on attend aussi des précisions quant au port du couvre-visage, indique la physiothérapeute Mélissa Cardin.

Le Centre intégré de santé et services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue a indiqué à Radio-Canada par courriel qu’en zone jaune, le port du couvre-visage, bien que fortement recommandé, n’est pas obligatoire en tout temps lors de la pratique d’activité physique à l’intérieur. Cependant, il est impératif que le type d’activité permette de respecter en tout temps la distanciation physique de deux mètres avec toute personne extérieure à la bulle familiale. De plus, le masque ou le couvre-visage doit être porté dans les espaces communs et jusqu'à ce que la personne soit installée à sa place.

Par exemple, lors d’un cours de cardiovélo avec 12 personnes, il n’est pas obligatoire pour les participants de garder leur couvre-visage lorsqu’elles sont installées à leur vélo et que ceux-ci demeurent à une distance de deux mètres les uns des autres.

Un pas dans la bonne direction

Dans le milieu récréatif, on se réjouit tout de même de l’assouplissement des mesures qui viendra avec le changement de palier d’alerte.

Le président du club de soccer d’Abitibi-Ouest Patrick Loiseau mentionne notamment le fait que les contacts ou rapprochements de courte durée et peu fréquents sont permis en zone jaune.

C’est sûr que c'est une très bonne nouvelle, parce qu’en étant en zone orange, ça restreignait beaucoup les pratiques de soccer, au niveau des contacts physiques principalement, explique-t-il.

Un homme pose devant le logo de la CSAO.

Le président du Club de Soccer de l'Abitibi-Ouest, Patrick Loiseau (archives)

Photo : Radio-Canada / Piel Côté

Sur le site web du gouvernement, on précise que le cumul de ces contacts étroits par personne doit être inférieur à 15 minutes par jour.

Les parties demeurent interdites. Selon le président du club de soccer de la Vallée-de-l’Or, Ghislain Huppé, cette restriction continue de refroidir plusieurs amateurs.

À notre avis, c’est un des facteurs qui fait que notre niveau d’inscription est encore plus bas qu’à pareille date en 2020. On pense qu’on a des joueurs, des joueuses, des parents, qui attendent que le gouvernement autorise les parties, les matchs, pour s’inscrire, estime-t-il.

La santé publique rappelle que la tenue d’un registre et une preuve de résidence demeureront obligatoires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !