•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le ministre Fitch veut améliorer le taux de vaccination des employés des foyers de soins

Bruce Fitch donne un point de presse.

Le ministère du Développement social du Nouveau-Brunswick, Bruce Fitch.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le ministre du Développement social du Nouveau-Brunswick, Bruce Fitch, a envoyé une note aux propriétaires de foyer de soins pour qu'ils l’aident à communiquer avec les employés de ces établissements qui n’ont pas encore été vaccinés contre la COVID-19.

Bien que le personnel des foyers de soins ait fait partie de l’un des premiers groupes admissibles à la vaccination au Nouveau-Brunswick, seuls 63 % de ces travailleurs ont reçu au moins une dose du vaccin, selon le ministère du Développement social.

Nous trouvons le pourcentage trop bas et nous avons passé par les foyers pour pouvoir contacter personnellement les employés, a déclaré le ministre Bruce Fitch.

Un extrait de la note reçue par les propriétaires de foyers de soins :

Le ministère lance une campagne pour encourager le personnel des soins de longue durée à se faire vacciner [...] Cela implique de communiquer avec les employés afin de mieux comprendre les obstacles, fournir des informations et souligner l’importance de se rendre à la prochaine clinique de vaccination disponible.

M. Fitch ajoute qu’il est du devoir du gouvernement provincial de protéger les personnes vulnérables qui résident dans les foyers de soins.

Le ministre de l’Éducation du Nouveau-Brunswick, Dominic Cardy, s’est aussi mis de la partie. Il incite les employés à participer à l’effort collectif.

Je lance un appel à tout employé de foyer de soins qui a à cœur la vie de leurs patients à se faire vacciner, a-t-il dit.

Malaise chez les propriétaires de foyers

Le ministère a aussi téléphoné à des employés non vaccinés des foyers de soins de la province.

Le président de l’Association francophone des foyers de soins spéciaux du Nouveau-Brunswick (AFESSNB), Kevin Vienneau, souligne que les employés des établissements peuvent se sentir menacés ou inquiets si le gouvernement passe au-dessus des gestionnaires des centres de soins pour communiquer directement avec eux.

On va travailler ensemble et l’on va fournir les outils nécessaires ou répondre à leur questionnement, mais laissez les opérateurs [de centres de soins] faire leur travail, dit catégoriquement Kevin Vienneau.

Kevin Vienneau en entrevue par vidéoconférence.

Kevin Vienneau, le président de l’Association francophone des établissements de soins spéciaux du Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada

Certains propriétaires, qui font parfois face à des manques criants de personnel, redoutent aussi la démission de certains employés qui refuseraient de se faire vacciner.

Pas question de mettre de la pression, dit toutefois le ministre Bruce Fitch.

Il ajoute qu’il veut seulement donner un coup de pouce pour mieux informer les employés et les aider à avoir accès au vaccin.

D’ailleurs, le ministère n’exclut pas l’idée d’offrir bientôt une seconde clinique de vaccination directement dans les résidences.

D’après le reportage de Sophie Désautels

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !