•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des artistes réclament de meilleures conditions

Un individu tient des pancartes de signalisation routière.

Un parcours signalétique a été installé devant l’Assemblée nationale du Québec pour illustrer les détours et différents culs-de-sac qui parsèment la route d’un artiste.

Photo : Radio-Canada / Nicole Germain

Alors que des dizaines d’artistes manifestaient devant l’Assemblée nationale pour réclamer de meilleures conditions, les élus ont adopté une motion dans laquelle ils s'engagent à réviser les lois entourant le statut des artistes avant la prochaine élection.

Les manifestants avaient installé un parcours utilisant des pancartes de signalisation routière afin d’illustrer le cheminement professionnel sinueux de bon nombre d’artistes.

L’événement était organisé par le Mouvement A.R.T. (artiste reconnu par une rémunération équitable au travail) qui représente des artistes de partout dans la province. Il demande au gouvernement de revoir les lois les concernant afin d'améliorer leurs conditions socio-économiques.

Ariane Deslions devant l'Assemblée nationale.

Ariane Deslions est porte-parole du Mouvement A.R.T. pour artiste reconnu par une rémunération équitable au travail.

Photo : Radio-Canada / Nicole Germain

Ces deux lois-là sont désuètes depuis l'arrivée d'Internet, on doit moderniser ces lois pour protéger les conditions de travail des artistes et les contrats, a précisé la porte-parole Ariane Deslions.

Des élues étaient aussi de la manifestation. C’est le cas de la députée de Taschereau Catherine Dorion, elle-même artiste, qui a déposé la motion pour la révision des lois qui a été adoptée mercredi matin.

Motion de la députée Catherine Dorion :

« Que l’Assemblée nationale reconnaisse que les artistes ont été durement touchés par la pandémie;

Qu’elle salue leur résilience et leur rôle essentiel dans une société saine;

Qu’elle affirme qu’il est essentiel d’améliorer les conditions socio-économiques des artistes professionnels et des travailleurs et travailleuses culturels;

Que l’Assemblée nationale demande au gouvernement de respecter son engagement électoral de 2018 et de faire adopter, d’ici la fin de la législature, un projet de loi réformant les deux lois sur le statut de l’artiste, soit la Loi sur le statut professionnel et les conditions d'engagement des artistes de la scène, du disque et du cinéma et la Loi sur le statut professionnel des artistes des arts visuels, des métiers d'art et de la littérature et sur leurs contrats avec les diffuseurs. »

Avec les informations de Nicole Germain

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !