•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire de Québec quitte la vie politique

Régis Labeaume annonce qu'il ne sollicitera pas de 5e mandat à la mairie de Québec.

Régis Labeaume annonce qu'il ne sollicitera pas de 5e mandat à la mairie de Québec.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

« Mon temps est fait et j'aspire à une autre vie », a déclaré, ému, le maire de Québec, Régis Labeaume, mercredi à 15 h, lors d'une conférence de presse très attendue.

De ce fait, le maire ne briguera pas un cinquième mandat aux prochaines élections municipales.

Cette annonce me soulage et je sais qu'elle soulagera les miens et, qui sait, peut-être mes opposants, a laissé tomber M. Labeaume.

Régis Labeaume dit vouloir utiliser le temps qu'il lui reste plus près de ses proches.

Cette décision est réfléchie, mûrie et prise depuis fort longtemps, en fait depuis plus de 4 ans. Lors de ma première élection à la mairie, en 2007, mon espoir le plus fou était d'y demeurer 10 ans [...] et entreprendre une nouvelle carrière au courant de la soixantaine. À 65 ans, mon plan n'a pas fonctionné.

J’ai cette ville littéralement dans la peau et je la chéris.

Une citation de :Régis Labeaume
Régis Labeaume, visiblement ému, à l'annonce de son départ.

Régis Labeaume en conférence de presse le mercredi 5 mai.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Tramway

Depuis plusieurs mois, le maire laissait entendre que son avenir politique était étroitement lié au développement du projet de tramway.

Ce dossier a connu d'importants développements au cours des dernières semaines.

Je n’ai pas pu me résoudre à quitter ce poste sans avoir mis en branle ce grand projet de mobilité durable dans notre ville si essentiel à notre avenir. Autrement, j’aurais été déçu de moi-même, déçu de mon passage en politique. Mais les élections de 2017 étaient absolument les dernières pour moi et je me suis imposé une obligation de résultat, explique le maire.

Les finances de la Ville étant stabilisées malgré les circonstances [...] j’ai le sentiment que je quitterai une maison en ordre, ajoute-t-il.

Le maire Labeaume sur le point de boire un verre d'eau.

« Je suis rassasié de la politique », a lancé le maire aux journalistes présents.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

La politique au-dessus de l'homme

Le maire Labeaume a aussi précisé la place prépondérante de la politique dans sa vie.

Professionnellement, cette fonction m’aura permis de vivre mes plus belles années de mon existence, mais on sait tous qu’il ne s’agit pas vraiment d’un métier. Cette responsabilité est devenue pour moi, dès les premières heures, un mode de vie. Je n’ai pas vécu de la politique, j’aurais plutôt vécu pour la politique, totalement, intensément, pendant 14 ans.

Régis Labeaume est aussi revenu sur son style combatif en politique parfois critiqué.

Bien sûr, on a pu questionner le style, la façon, a lancé le maire. Mais j'ai toujours cru que l'achèvement faisait foi de tout et je n'ai jamais eu de doute sur mes convictions profondes de faire de cette ville la plus attrayante au pays.

Interrogé par une journaliste sur les événements les plus marquants qu'il a connus lors de ses quatre mandats, le maire a répondu : ce sont les deux tragédies, faisant référence à la tuerie dans le Vieux-Québec en novembre dernier et à l'attentat de la grande mosquée.

La mosquée, c’était terrible, terrible... a-t-il laissé tomber.

M. Labeaume assure qu'il n'a aucun projet de carrière et qu'il veut désormais dormir.

Mon projet, c’est de me reposer, de dormir, dormir, dormir, a-t-il répété. Mais je ne commencerai pas à me plaindre. Je suis un privilégié de la société, alors je ne me plaindrai pas.

Il aspire à une vie normale. J’ai hâte de vivre normalement.

Régis Labeaume est maire de la ville de Québec depuis décembre 2007.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !