•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : la vaccination des 12 à 17 ans dès jeudi aux T.N.-O.

Une petite bouteille dans laquelle se trouve une dose du vaccin.

Le territoire a reçu ses premières doses du vaccin de Pfizer après un échange avec la Colombie-Britannique.

Photo : Associated Press / Michel Spingler

Les jeunes de 12 à 17 ans des Territoires du Nord-Ouest pourront se faire vacciner contre la COVID-19 dès jeudi à Yellowknife. La santé publique a annoncé avoir reçu ses premières doses du vaccin de Pfizer-BioNTech, mardi, après un échange avec la Colombie-Britannique.

Le gouvernement avait d'abord annoncé le début de la vaccination pour les 16 à 17 ans, mercredi matin, quelques instants avant que Santé Canada annonce avoir homologué le vaccin de Pfizer-BioNTech pour les 12 à 15 ans.

Dans un communiqué de presse envoyé en après-midi, la santé publique territoriale a indiqué avoir ouvert la prise de rendez-vous pour les jeunes de 12 à 17 ans, de jeudi à samedi à Yellowknife.

Les rendez-vous seront offerts selon le principe du premier arrivé, premier servi sur le site web de la santé publique (Nouvelle fenêtre).

Selon le gouvernement, les jeunes à Yellowknife ont été priorisés pour recevoir le vaccin en premier, compte tenu de l’éclosion à l’École N.J. Macpherson.

Le gouvernement ajoute toutefois que certaines doses seront conservées pour permettre la vaccination des adolescents de Behchokǫ̀ la semaine prochaine.

Les jeunes provenant des autres collectivités du territoire, se trouvant présentement à Yellowknife peuvent tout de même prendre rendez-vous dans la capitale.

Des doses du vaccin sont entreposées dans un congélateur. Les fioles sont couvertes de givre.

Lorsque Santé Canada a homologué le vaccin de Pfizer-BioNTech, les conditions d'entreposage étaient établies entre -80 °C et -60 °C. Le vaccin peut maintenant être transporté et entreposé pendant deux semaines à une température avoisinant -20 °C.

Photo : afp via getty images / Jean-François Monier

D’autres doses du vaccin de Pfizer-BioNTech sont attendues dans les prochaines semaines et devraient être destinées aux autres collectivités du territoire.

La santé publique prévient que ces nouvelles doses sont réservées aux jeunes ténois. Les adultes de 18 ans et plus sont déjà admissibles pour le vaccin de Moderna.

Un échange avec la Colombie-Britannique

L’arrivée de 1170 doses du vaccin de Pfizer-BioNTech au territoire a été rendue possible grâce à un échange négocié au cours des derniers jours avec la Colombie-Britannique.

Jusqu’à maintenant, le territoire avait priorisé le vaccin de Moderna, plus facile à transporter et à entreposer, mais restreint aux personnes de plus de 18 ans.

Santé Canada a revu en mars ses directives d'entreposage pour le vaccin de Pfizer-BioNTech, et selon la directrice médicale du territoire, Anne Marie Pegg, l'achat de congélateurs portatifs permet à présent au territoire de recevoir des doses du vaccin.

L'échange de doses s’est déroulé sans contact à l'aéroport de Vancouver, mardi.

Une épinglette disant « J'ai reçu le vaccin contre la COVID-19 » traîne sur une table avec une aiguille et un tampon de nettoyage.

Tous les résidents adultes des Territoires du Nord-Ouest ont accès à leur première dose du vaccin de Moderna depuis le 10 mars.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

En offrant le vaccin aux 16 à 17 ans, nous sommes en mesure de réduire encore davantage notre bassin de personnes vulnérables, explique la Dre Pegg. Ainsi, moins de personnes risquent de développer la COVID-19 dans notre communauté.

Mardi, le territoire comptait 20 cas actifs de COVID-19 et 7 autres cas probables en attente de confirmation, tous à Yellowknife.

Ces cas sont tous liés à l'éclosion à l'École primaire N.J.-Macpherson, qui a mené à la fermeture des écoles de la capitale et de ses environs dimanche soir.

En date de lundi, le territoire avait administré 48 007 doses du vaccin de Moderna. Environ 57 % des adultes ténois sont maintenant entièrement vaccinés, et 65 % d'entre ont reçu au moins une dose.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !