•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les changements climatiques rarement pris en en compte dans la gestion de la pêche

Dans son rapport, un chercheur s’étonne de voir à quel point ils sont peu pris en compte par le ministère fédéral des Pêches.

Plan rapproché de homards empilés avec des étiquettes autour de leurs pinces.

Des homards fraîchement pêchés.

Photo : Associated Press / Robert F. Bukaty

La Presse canadienne

Un nouveau rapport montre que les changements climatiques sont rarement pris en compte dans les décisions de gestion des pêches au Canada atlantique et dans l'est de l'Arctique.

Daniel Boyce, associé de recherche à l'Ocean Frontier Institute de l'Université Dalhousie à Halifax, a rédigé le rapport publié mercredi par Océans Nord, un organisme national à but non lucratif qui s'intéresse à la conservation marine.

Son rapport décrit des océans alimentés par la fonte des glaces dans l'océan Arctique, où le réchauffement d'eaux de plus en plus acides entraîne la transmission de maladies parmi les poissons et oblige les animaux marins à chercher des températures plus fraîches plus loin sous la surface.

Dans une entrevue lundi, M. Boyce s'est dit surpris de voir à quel point les considérations relatives aux changements climatiques jouaient rarement un rôle dans les décisions de gestion prises par le ministère fédéral des Pêches.

M. Boyce a analysé deux décennies de documents de recherche du ministère, utilisés pour éclairer les décisions de gestion, et a constaté que les changements climatiques ne figuraient que dans 11 % des articles.

Il dit que la situation souligne la nécessité pour le ministère d'adopter une approche plus large dans la gestion des espèces marines et d'examiner l'ensemble de l'écosystème dans lequel vit le poisson.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !