•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

220 M$ pour moderniser une mine de sulfate de sodium à Chaplin, en Saskatchewan

L’augmentation prévue de la production pourrait générer des emplois et faire croître les exportations de la Saskatchewan.

La mine de sulfate de sodium de la Saskatchewan Mining and Minerals Inc., à Chaplin en Saskatchewan.

SMMI produit du sulfate de sodium dans le village de Chaplin depuis plus de 70 ans. (archives)

Photo : Google Maps

Joseph Elfassi

La Saskatchewan Mining and Minerals Inc. (SMMI) investira un total de 220 millions de dollars afin de moderniser la mine de sulfate de sodium (SOP) de Chaplin, un village situé à 150 km à l'ouest de Regina.

Les travaux devraient débuter vers la fin de 2021. Ces derniers sont censés augmenter de 25 % l'efficacité énergétique du site.

D’ici 2023, la production optimisée de la SMMI devrait produire 150 000 tonnes de SOP par an. Une production destinée à près d'une centaine de clients tant en Amérique du Nord qu'à l'international.

Le projet devrait générer une augmentation d’emplois de 50 % à la mine de Chaplin avec 700 000 heures de travail prévues, en plus d’entraîner la création de 360 emplois en construction dans le secteur.

Le gouvernement de la Saskatchewan offre un soutien financier à la SMMI sous forme de crédits d'impôt.

En effet, un crédit d’impôt de 10 % est prévu pour les projets d'immobilisations voués à optimiser les chaînes de production.

Il s'agit d'ajouter de la valeur : alors que le sulfate de sodium, en tant que produit autonome, est quelque peu en déclin, le marché rentable des SOP a de solides perspectives à long terme, a déclaré par communiqué la ministre saskatchewanaise de l'Énergie et des Ressources, Bronwyn Eyre.

Puisque le ministère de l'Environnement de la Saskatchewan qualifie le projet d'expansion plutôt que de construction, la SMMI ne sera pas assujettie à de nouvelles vérifications environnementales.

Le gouvernement provincial a également réduit au cours des derniers mois le taux de redevance pour la production de sulfate de sodium de quatre à trois pour cent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !