•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Alberta ouvre la vaccination aux 12 ans et plus

Les personnes de plus de 30 ans peuvent aussi prendre rendez-vous dès jeudi.

Une personne applique un petit coton à l'endroit de la piqûre du vaccin.

Le gouvernement albertain espère que tous les Albertains admissibles auront reçu une première dose de vaccin d'ici la fin du mois de juin.

Photo : getty image/istockphoto

Radio-Canada

À compter du 10 mai, tous les Albertains nés avant 2009 seront admissibles à la vaccination et pourront prendre rendez-vous.

Cela fait suite à l’annonce faite par Santé Canada que le vaccin de Pfizer-BioNTech est sécuritaire pour les personnes âgées de 12 ans et plus, affirme le premier ministre Jason Kenney.

Il s’agit de la troisième phase de la campagne de vaccination de la province. Elle sera mise en œuvre en deux étapes.

Dès le 6 mai, les personnes de plus de 30 ans, c'est-à-dire nées en 1991 ou avant, pourront prendre rendez-vous auprès de Services de santé Alberta (AHS) ou dans une pharmacie pour se faire vacciner.

Les personnes âgées de 12 à 29 ans, donc nées entre 2009 et 1992, pourront quant à elles prendre rendez-vous à partir du 10 mai.

Dans son communiqué, la province précise que la vaccination se fera avec des vaccins à ARN messager, donc celui de Pfizer-BioNTech (le seul autorisé à l'heure actuelle pour les moins de 18 ans) ou celui de Moderna. 

Il s’agit d’une étape importante dans le déploiement de nos vaccins, et cela arrive quand nous en avons le plus besoin, a déclaré le premier ministre en précisant que, avec cette annonce, 1,3 million d’Albertains de plus sont désormais admissibles au vaccin.

En tout, le nombre d’Albertains qui peuvent se faire vacciner s’ils le souhaitent est maintenant de 3,8 millions.

Il ne faut pas oublier qu’en Alberta les moins de 18 ans représentent plus de 20 % de notre population, souligne Craig Jenne, professeur associé en microbiologie immunologie et maladies infectieuses à l'Université de Calgary. Si nous voulons arrêter la propagation du virus, nous avons besoin d’augmenter le niveau de protection de notre communauté, et ce sera un facteur démographique clé pour avoir plus de personnes protégées dans la province.

Selon Jason Kenney, si la province reçoit les doses de vaccins promises, cette phase de vaccination devrait être terminée au plus tard d’ici la fin du mois de juin.

Jusqu’à maintenant, plus de 1,66 million de doses ont été administrées en Alberta.

Sur Twitter, la chef de l'opposition officielle, Rachel Notley a relayé cette très bonne nouvelle. N'attendez pas, faites-vous vacciner dès que vous le pouvez, a-t-elle écrit à destination des Albertains. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !