•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le premier centre de vaccination en entreprise ouvre ses portes en Estrie

Un homme vêtu d'un sarrau blanc et portant un masque de procédure blanc ainsi que des lunettes de protection est assis à la gauche d'une dame et la vaccine. Celle-ci porte un chandail rouge, un masque de procédure blanc et des lunettes. Elle semble concentrée, comme elle se fait vacciner.

L'entreprise BRP devient le 10e centre de vaccination contre la COVID-19 en Estrie.

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Rousseau

Radio-Canada

Le seul centre de vaccination en entreprise de l’Estrie a ouvert ses portes ce mercredi chez BRP, à Valcourt. Il s’agit du 10e centre de la région.

Les premiers employés de BRP ont reçu leur vaccin à l’aréna de Valcourt en matinée. L'endroit a été complètement réaménagé pour répondre aux normes de la santé publique. La première semaine en sera une de rodage, selon l’entreprise. Environ 300 vaccins seront administrés à des employés.

Ces gens-là [les employés], ça leur donne plus de flexibilité. On le sait, on commence à travailler le matin, on finit le soir. On n'a pas toujours le temps. Donc on va ouvrir des plages tôt le matin, qui permettent aux gens de passer avant d'aller travailler ou après leur quart de travail , a fait savoir le vice-président aux ressources humaines chez BRP, Éric Lebel.

Les quelque 2500 employés de BRP et leur famille sont donc invités à prendre rendez-vous. La semaine prochaine, l'entreprise prévoit que 1000 doses seront administrées, chiffre qui devrait doubler dès les semaines suivantes.

Ça va faire plus d'un an qu'on doit mettre en place des protocoles de protection. Tous les employés ont hâte au retour à la normale

Une citation de :Daniel Martin, directeur des opérations chez BRP et tout premier vacciné du centre.

Les citoyens des environs auront eux aussi accès aux installations. Les intéressés pourront prendre rendez-vous à compter du 10 mai.

Environ 500 doses par jour pourront être injectées, selon BRP. L’objectif ultime est d'inoculer entre 15 et 25 000 doses d’ici la fin du mois d’août.

Un homme est assis à côté d'une femme vêtue d'un sarrau et portant le masque ainsi que les lunettes de protection. La dame se trouve devant un bureau sur lequel sont posés un ordinateur, des papiers et une panoplie d'instruments de travail servant à la vaccination. Tout porte à croire que la dame a vacciné l'homme ou s'apprête à le faire.

L'entreprise BRP gère cette opération de vaccination en collaboration avec le CIUSSS de l'Estrie-CHUS.

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Rousseau

Le centre est entièrement financé par BRP, qui assume également le salaire des vaccinateurs. Néanmoins, l’entreprise ne souhaite pas dévoiler les coûts associés à cette opération. Elle fait par ailleurs appel à quelque 80 bénévoles qui acueillent les gens et les guident à travers le centre.

Si BRP gère tout le volet logistique, le CIUSSS de l’Estrie CHUS est là en soutien et se charge de l’approvisionnement des vaccins.

Avec les informations de Marie-Hélène Rousseau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !