•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À Banff, les visiteurs ne sont plus les bienvenus

Le centre-ville de Banff regorge de boutiques et de restaurants.

À Banff, où le taux de cas de COVID-19 pour 100 000 habitants est très élevé, les voyageurs non essentiels ne sont plus les bienvenus.

Photo : Radio-Canada / Emilio Avalos

Radio-Canada

À la suite de l’annonce des nouvelles restrictions albertaines, la Ville de Banff a décidé de se refermer un peu plus sur elle-même afin de faire chuter les cas de COVID-19 dans la communauté.

Les conseillers municipaux sont formels et unanimes : Si vous n'habitez pas à Banff, ne vous y rendez pas. Et si vous êtes de Banff, restez-y.

Selon la mairesse de la ville, Karen Sorensen, même si le nombre de cas se trouve sur une pente descendante, il reste inquiétant. Elle appelle donc les habitants à faire preuve de réalisme.

L'Alberta est dans une situation particulièrement mauvaise en ce qui concerne la COVID-19, et il est dans l'intérêt de toute la province que les gens restent chez eux, dit-elle.

La ville présente un taux de 773,2 cas pour 100 000 habitants, un nombre qui dépasse de loin celui de la moyenne provinciale, situé à 534 cas pour 100 000 habitants.

Banff est donc directement concernée par les restrictions annoncées mardi par Jason Kenney, puisque celles-ci s'appliquent aux lieux qui comptent plus de 50 cas pour 100 000 habitants et 30 cas actifs ou plus.

C'est un peu étrange pour une communauté touristique de dire que c'est le moment de rester à l'écart, mais nous devons montrer du leadership dans notre communauté par notre façon de communiquer, explique pour sa part Peter Poole, le conseiller municipal à l’origine de la motion.

Les voyageurs sont priés d’éviter la communauté, sauf en cas de voyage essentiel, jusqu’à la fin du long week-end de mai, soit le 25.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !