•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De la parole au geste : les francophones gesticulent-ils plus lorsqu’ils s’expriment que les anglophones?

Illustration de plusieurs bras et mains qui gesticulent.

Est-ce que les francophones gesticulent plus que les anglophones?

Photo : Radio-Canada

Selon une croyance solidement ancrée dans l’esprit de bien des Canadiens, les francophones s'exprimeraient davantage en faisant des gestes que les anglophones. Une récente étude de l’Université de l’Alberta semble démontrer que cette idée relève davantage du mythe que de la réalité.

Lorsqu’il s’agit de converser, les anglophones sont réputés pour être réservés et discrets. Tandis que les francophones, qui ont du sang latin dans les veines, seraient plus expressifs et passionnés.

Cette opinion largement répandue fait figure de quasi-vérité dans l’imaginaire collectif, remarque Elena Nicoladis, professeure au département de psychologie à l’Université de l’Alberta.

Les francophones n’ont pas cessé de nous répéter ça et ce point de vue correspondait aux anecdotes qu’on [son équipe] voyait sur le terrain, a-t-elle rapporté, en entrevue.

Curieuse de savoir si c’était vrai, Mme Nicoladis a mené une enquête scientifique. Elle a présenté le résultat de ses recherches, cette semaine, au 88e Congrès de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS), qui a débuté le 3 mai et se poursuit jusqu’au 7 mai.

On croyait qu’il devait y avoir une petite graine de vérité là-dedans. On voulait juste vérifier si c’était vrai.

Une citation de :Elena Nicoladis

Son équipe a réuni environ 45 adultes qui ont été divisés en trois catégories : francophones, anglophones et personnes bilingues. On a demandé à chacun des participants de regarder une émission de la série télévisée La Panthère rose et, ensuite, de résumer ce qu’ils ont vu.

Un peu comme aurait pu le faire l’animateur Jean-René Dufort dans son émission Le gros laboratoire, les participants ont été filmés. Les chercheurs ont codé et compté chacun de leurs gestes.

Des résultats surprenants

Après avoir comparé le taux de gestes produits dans chaque groupe, la professeure Nicoladis et son équipe ont pu affirmer avec une certaine certitude que l’idée selon laquelle les francophones gesticulaient davantage que les anglophones en communiquant est fausse.

Ça nous a énormément surpris de voir ces résultats-là.

Une citation de :Elena Nicoladis

Son équipe avait émis l’hypothèse que les francophones produiraient plus de gestes que les anglophones. Leurs données indiquent toutefois qu’en moyenne il n’y avait pas de différence entre la fréquence des gestes posés par les deux groupes.

Les bilingues, à part

L’équipe d’Elena Nicoladis avait aussi prédit que les bilingues effectueraient plus de gestes en racontant leur histoire en français qu’en la racontant en anglais. Là aussi, cette hypothèse s’est avérée fausse.

Les chercheurs ont plutôt découvert que les personnes bilingues s’exprimaient davantage avec des gestes que les monolingues francophones et les monolingues anglophones.

Une surprise, à laquelle ils ne s’attendaient pas, qui leur a peut-être fourni un élément de réponse sur la raison pour laquelle on croit que les francophones ont une propension à gesticuler.

L’étude de la professeure Elena Nicoladis s’intitule : « Je fais beaucoup de gestes parce que je suis francophone » : la fréquence des gestes chez les francophones, anglophones et les personnes bilingues.

Une explication simple?

Les francophones sont davantage bilingues que les anglophones, indique Mme Nicoladis. Cela explique peut-être en partie l’impression selon laquelle ils parlent davantage avec les mains que les anglophones.

Mais rien n’est certain, précise-t-elle. D’autres recherches devront être menées pour confirmer cette hypothèse.

En attendant, il semble bien que l’idée du francophone exubérant et de l’anglophone effacé relève davantage du stéréotype que de la vérité.

À lire aussi : Les sciences sous la loupe

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !