•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba envisage d'ouvrir la vaccination aux 12 ans et plus d’ici le 21 mai

L’administration de la seconde dose débutera à la mi-juin, pour finir à la fin du mois de juillet.

Joss Reimer à gauche et Johanu Botha est à droite, lors d'une conférence de presse.

Joss Reimer est la médecin en chef du ministère de la Santé et des Aînés et responsable du groupe de travail du Manitoba sur la campagne de vaccination contre la COVID-19, et Johanu Botha est le coresponsable du groupe de travail.

Photo : La Presse canadienne / John Woods

Sophie Pelletier

À compter de mercredi 11 h 45, les Manitobains de 45 ans et plus peuvent prendre rendez-vous pour se faire vacciner au Manitoba.

La province annonce avoir terminé de cibler des zones à risque prioritaires et recommence à baser sa campagne de vaccination sur l’âge.

Dans une séance d’information destinée à la presse mercredi matin, le coresponsable du groupe de travail du Manitoba sur la campagne de vaccination contre la COVID-19, Johanu Botha, déclare que l’âge d’admissibilité baissera dorénavant régulièrement les lundis, mercredis et vendredis.

Selon ce calendrier, tous les Manitobains de 18 ans et plus seront admissibles à la vaccination le 21 mai au plus tard.

Si nous constatons une faible réponse ou de l’hésitation, il y a une chance que nous soyons capables d’ouvrir l’admissibilité plus tôt, a indiqué Johanu Botha. Il a ajouté que le groupe de travail ne précisait pas dès maintenant à quel rythme exactement serait abaissé l’âge d’admissibilité afin de préserver une marge de manœuvre au cas où une cohorte en particulier prendrait moins de rendez-vous qu’espéré.

Il a aussi ajouté que les 12 ans et plus pourront s’ajouter à ce groupe à partir du 21 mai si les experts en santé de la province suivent l'avis de Santé Canada qui a approuvé mercredi matin le vaccin Pfizer pour les 12 à 15 ans.

La date du 21 mai est celle à laquelle s’ouvriront les rendez-vous. Les personnes qui prendront rendez-vous pourront espérer être vaccinées dans les trois semaines au maximum, précise Johanu Botha.

La province espère toujours vacciner 70 % de la population de plus de 18 ans au début du mois de juin. Si les plus jeunes s’ajoutent aux recommandations, Johanu Botha indique que l’échéancier s’allongera d’une semaine, pour se terminer au plus tard le 15 juin.

Le plan pour la seconde dose

Le coresponsable du groupe de travail précise les modalités pour l’administration de la seconde dose, dont la prise de rendez-vous devrait s’ouvrir le 22 mai.

La priorité sera accordée aux personnes immunodéprimées et à celles qui ont des prédispositions médicales. Les rendez-vous seront ensuite attribués en fonction de la date de la première dose.

L’administration de la seconde dose débutera à la mi-juin, pour finir à la fin du mois de juillet, signale Johanu Botha.

La Dre Joss Reimer, médecin en chef du ministère de la Santé et des Aînés et responsable du groupe de travail du Manitoba sur la campagne de vaccination contre la COVID-19, explique que la province a préparé une liste de prédispositions médicales qui pourraient réduire l’efficacité de la première dose de vaccin.

Des personnes qui ont reçu une transplantation d’organe ou qui suivent des traitements de chimiothérapie, par exemple, risquent d’avoir une réaction immunitaire plus faible à une seule dose de vaccin, ce qui pourrait les rendre plus vulnérables à la COVID-19, poursuit-elle.

Après la vaccination des personnes présentant une des prédispositions médicales sur cette liste, la province ouvrira les deuxièmes doses de vaccins aux Manitobains en fonction du moment auquel ils ont été vaccinés, ajoute la Dre Reimer.

Une nouvelle superclinique à Gimli

La province annonce aussi l’ouverture d’une nouvelle superclinique à Gimli, la deuxième de la région sanitaire d'Entre-les-Lacs. Elle sera située au Centre récréatif, 45, Centennial Road. Elle ouvrira à la fin du mois de mai.

Après un ralentissement imputé selon Johanu Botha aux retards dans la livraison des vaccins Moderna, la province espère pouvoir augmenter la cadence et administrer 83 000 doses environ au cours de la semaine du 10 mai.

Elle compte, pour ce faire, sur l’augmentation des livraisons de Pfizer, dont 73 710 doses sont attendues hebdomadairement à partir de cette semaine.

Environ 510 000 doses ont été administrées jusqu’à maintenant au Manitoba. Cela signifie que 40,1 % des adultes dans la province ont reçu au moins une dose de vaccin.

La Dre Reimer tient à féliciter certaines communautés où le taux de vaccination a dépassé 60 % de la population admissible. Elle a cité Island Lake, Norway House, Pimicikimak, Churchill et Gimli.

Elle note que les nouvelles infections sont en baisse dans le nord de la province, une diminution qu’elle attribue à la vaccination dans cette région. Cela allège le fardeau des hôpitaux de Winnipeg, en réduisant le nombre de patients qui doivent être transportés du nord à la capitale, note-t-elle.

Découvrez-vous comment fonctionnent les vaccins contre le SRAS-CoV-2.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !