•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Colombie-Britannique donne un coup d'oxygène aux lacs Elk et Beaver

Les rameurs Pascal Lussier, Will Dean, Matt Buie et Julien Bahain s'entraînent sur le lac Elk.

Le lac Elk, dans le Grand Victoria, est un lieu prisé par les rameurs de compétition.

Photo : La Presse canadienne / Chad Hipolito

Radio-Canada

La Colombie-Britannique finance l’achat d’un oxygénateur pour protéger les écosystèmes des lacs Elk et Beaver, situés dans le Grand Victoria, sur l'île de Vancouver.

Le système d'oxygénation de plus de 750 000 $ vise à freiner la prolifération d’algues bleu-vert, qui produisent des toxines nocives pour les humains et les animaux lorsqu'elles sont ingérées.

Le système aidera à réduire ces proliférations de cyanobactéries et à améliorer la santé des poissons, la qualité de l'eau et les habitats des lacs, note la province dans un communiqué.

Des rameurs s'entraînent sur le lac Elk.

Des rameurs s'entraînent au lac Elk en prévision des Jeux olympiques de Rio (Archives).

Photo : Radio-Canada / Kevin Light

Un attrait important pour le Grand Victoria

Plus de 1,5 million de personnes visitent les lacs Elk et Beaver chaque année, selon le gouvernement.

Les lacs Elk et Beaver sont des atouts régionaux pour la région du Grand Victoria, indique la ministre des Forêts, des Terres, de l'Exploitation des ressources naturelles et du Développement rural, Katrine Conroy, dans le communiqué.

Les projets d'aération des lacs ont été élaborés pour la première fois au début des années 1960 pour répondre aux préoccupations en matière d'oxygène pour un certain nombre de lacs des régions de l'Okanagan et de Thompson, selon la Fondation de la conservation des habitats de la Colombie-Britannique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !