•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CN accorde une pension au veuf d’un de ses travailleurs

Ken Haire.

Ken Haire a perdu son mari, décédé en 2012, et il tente depuis ce moment de recevoir sa pension du CN. L'entreprise vient de lui faire une offre en ce sens.

Photo : CBC/John Pike

Radio-Canada

Un homme de Harbour Grace, à Terre-Neuve-et-Labrador, a gagné sa bataille pour avoir accès à la pension du Canadien National de son conjoint décédé.

Ken Haire avait d'abord essuyé un refus du CN parce qu'il était dans une relation de couple homosexuel.

Il a reçu une lettre d'offre du transporteur ferroviaire, mardi soir, une journée après avoir dénoncé ses difficultés dans les médias.

Cette lettre le reconnaît comme le conjoint de fait de Gerry Schwarz, qui a travaillé pour le CN pendant 30 ans, et elle lui accorde la pension de survivant pour le reste de ses jours.

Les deux hommes sur un trottoir de bois devant la mer.

Gerry Schwarz et Ken Haire ont formé un couple pendant plus de 33 ans, jusqu’au décès de M. Schwarz, le 2 janvier 2012.

Photo : Gracieuseté/Ken Haire

Le CN présente également une offre de montant forfaitaire pour les paiements manqués au cours des neuf années qui ont suivi le décès de M. Schwarz, plus les intérêts.

Nous avons gagné, a écrit M. Haire dans un message envoyé à CBC mardi soir. L’homme de 71 ans ajoute qu’il veut prendre un peu de temps pour réfléchir avant d’accorder une entrevue.

Ken Haire a expliqué lundi comment le CN avait d’abord rejeté sa demande. L’entreprise ne reconnaissait pas les unions entre personnes de même sexe au moment où M. Schwarz a pris sa retraite, en 1991.

Mise à jour des politiques désuètes du CN

Le régime de pension du CN inclut les conjoints de même sexe depuis 1998. Ce changement n’était pas rétroactif, mais l’entreprise a confirmé avoir révisé cette politique par courriel mercredi.

En raison des politiques désuètes concernant les relations entre personnes de même sexe, les conjoints de fait de longue date des employés du CN décédés avant 1998 n'ont pas pu toucher les prestations de survivant de leurs proches. Nous nous excusons sincèrement auprès des personnes touchées, peut-on lire dans la déclaration.

Le CN a aussi précisé que ce changement réglementaire permettra à tous les partenaires de vie d'ex-employés décédés de bénéficier des prestations de survivants et qu'une recherche avait permis à l'entreprise de repérer un petit nombre de cas semblables parmi [leurs] retraités. L'entreprise communiquera avec les personnes concernées.

Une locomotive à un passage à niveau.

Gerry Schwarz a travaillé pour le CN pendant 30 ans (archives).

Photo : Radio-Canada / Guy Leblanc

Ken Haire a lutté pendant neuf ans pour avoir accès à la pension de son défunt conjoint. Il disait qu’ils ont vécu en couple dans tous les sens du terme pendant 33 ans, jusqu’au décès de M. Schwarz, en 2012.

La sortie de Ken Haire a retenu l’attention de l’avocat Doug Elliott, spécialiste des droits de la communauté LGBT. Le refus du CN d’accorder une pension de survivant à M. Haire était de la discrimination, selon l’avocat.

Dans une décision rendue en 2014 et pour laquelle Me Elliott avait plaidé, la Cour suprême du Canada a ordonné au gouvernement fédéral de rendre disponibles aux conjoints survivants d’union entre personnes du même sexe les prestations du Régime de pensions du Canada, et ce, rétroactivement à 1985, en vertu de la Charte canadienne des droits et libertés.

Ken Haire avait dit qu’il ne remercierait pas le CN si ce dernier changeait d’avis parce que selon lui l’entreprise n’aurait ainsi fait que s’acquitter de ses obligations.

D'après un reportage de Ryan Cooke, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !