•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Centre-du-Québec : pas de nouvelles restrictions, mais plus de dépistage et de vaccination

Un masque sur le sol.

Archives

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

La santé publique régionale a décidé de miser sur la sensibilisation, la vaccination et le dépistage pour freiner la propagation de la COVID-19 dans les MRC de Drummond, de L’Érable et d’Arthabaska, au Centre-du-Québec, au lieu d'y imposer plus de restrictions.

De nouvelles doses de vaccins contre la COVID-19 seront envoyées aux cliniques de vaccination de Drummondville et de Victoriaville les 6 et 7 mai prochains. Environ 1200 doses seront redirigées dans ces deux villes.

J'en profite pour encourager toutes les entreprises à faciliter la vaccination de leurs employés, a déclaré la directrice de la santé publique du CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, Dre Marie-Josée Godi, lors d'un point de presse mercredi.

Fait rare, un ministre participait à cette rencontre virtuelle. Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne, qui est aussi député de Johnson et ministre responsable du Centre-du-Québec, a incité la population à suivre les mesures sanitaires ainsi qu'à se faire dépister et vacciner.

Au besoin, des mesures ciblées et non pour tout le territoire

Le passage au palier d’alerte maximale n’est pas dans les plans, pour l’instant. La situation n'est pas jugée hors de contrôle, car l'augmentation est actuellement graduelle et non exponentielle, affirme la Dre Godi, ce qui explique pourquoi elle ne recommande pas le passage à la zone rouge et pourquoi des mesures sanitaires supplémentaires ne sont pas mises en place pour ces trois MRC.

On n’est pas dans une situation qui est hors de contrôle.

Une citation de :André Lamontagne, ministre responsable du Centre-du-Québec
Dre Marie-Josée Godi est la directrice de la santé publique et de la responsabilité populationnelle au CIUSSS MCQ. (Archives)

La directrice de la santé publique et de la responsabilité populationnelle au CIUSSS MCQ, Dre Marie-Josée Godi, tiendra un point de presse mercredi avant-midi. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Si la situation devenait malheureusement plus grave, si elle se dégradait à certains endroits, le scénario d’y appliquer des mesures ciblées plus strictes n’est pas écarté. La Dre Godi précise que ces mesures pourraient ramener le couvre-feu à 20 h, de fermer les commerces non essentiels ainsi que les écoles.

La directrice régionale de la santé publique affirme que ces mesures s’appliqueraient seulement aux zones problématiques et non à tout le territoire du CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec.

Appel à se faire dépister

La santé publique régionale incite la population à aller se faire dépister dès l’apparition d’un symptôme de la COVID-19, aussi légers soient-ils.

La capacité de dépistage a récemment été doublée à Victoriaville et Drummondville et une clinique a été mise sur pied à Plessisville (Nouvelle fenêtre).

Qui plus est, les résultats des tests de dépistage sont très souvent donnés en moins de 20 heures sur le territoire du CIUSSS MCQ, assure la présidente-directrice adjointe de l'organisation, Nathalie Boisvert.

Elle affirme que plus de 40 % des gens qui ont des symptômes de la COVID-19 ne vont pas passer de tests de dépistage, d'où l'importance de faire cet appel au public. Il est extrêmement important de se faire dépister pour réduire la transmission du virus, rappelle Mme Boisvert.

Un tableau.

Le nombre de cas actifs et autres statistiques sur la COVID-19 en Mauricie et au Centre-du-Québec, en date du 5 mai 2021.

Photo : Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ)

Les milieux de travail dans la mire du CIUSSS MCQ

Il y a une trentaine d’éclosions en milieu de travail au Centre-du-Québec, selon Nathalie Boisvert. Ce sont des entreprises où les éclosions sont de petite envergure [...], mais malheureusement, chacun des cas peut en générer plusieurs, particulièrement avec la présence des variants , explique-t-elle.

Les périodes de repas et de pauses sont des moments propices à la transmission  de la COVID-19, il faut absolument rester vigilants.

Une citation de :Nathalie Boisvert, PDG adjointe au CIUSSS MCQ

La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) et la Sûreté du Québec (SQ) porteront une attention particulière aux milieux de travail, affirme la PDG adjointe.

De la sensibilisation sera aussi faite des les écoles et services de garde de la région sociosanitaire où l'on dénombre de petites éclosions.

La majorité des nouveaux cas au Centre-du-Québec et 3 décès en deux jours

Le bilan des nouveaux cas de COVID-19 publié mercredi montre que le virus continue à se propager davantage au Centre-du-Québec qu'en Mauricie.

Sur les 43 nouveaux cas répertoriés ces dernières 24 heures sur le territoire du CIUSSS MCQ, 35 étaient au Centre-du-Québec et huit en Mauricie.

Un décès lié à la COVID-19 a été annoncé mercredi. Il s'ajoute aux deux autres recensés mardi dans la région sociosanitaire. Ces décès sont survenus à domicile, selon les autorités régionales de la santé.

Il y a 317 cas actifs, ce qui représente une hausse de seize. 272 de ces cas actifs se trouvent au Centre-du-Québec et 45 en Mauricie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !