•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vaccination est maintenant offerte aux Québécois de 40 ans et plus

Un infirmier injecte le vaccin dans le bras de la patiente.

La campagne de vaccination continue de s'accélérer au Québec.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Radio-Canada

À l'instar des catégories d'âge précédentes, les Québécois de 40 à 44 ans peuvent à leur tour prendre rendez-vous pour obtenir une première dose d'un vaccin contre la COVID-19. Les plages horaires sont offertes depuis mardi soir.

Après les 50 à 59 ans, vendredi dernier, puis les 45 à 49 ans, lundi, les « jeunes » quarantenaires appartenant à la population générale ont maintenant accès au système ClicSanté.

Tous les adultes répondant à certains critères gouvernementaux précis (Nouvelle fenêtre), comme le fait de souffrir d'une maladie chronique, les travailleurs œuvrant dans des milieux à risque, ou encore les femmes enceintes, peuvent déjà prendre rendez-vous pour un vaccin, sans égard à leur âge.

Dans le cadre d'une conférence de presse donnée mardi, où il a notamment été question d'allègement des mesures sanitaires dans la région de la Capitale-Nationale, le ministre de la Santé et des Services sociaux Christian Dubé a soutenu que mai serait le mois de la vaccination.

Après les personnes de 40 à 44 ans, ce sera au tour de celles de 35 à 39 ans, vendredi, et ainsi de suite jusqu'au 14 mai, où tous les adultes du Québec seront en mesure de prendre rendez-vous pour obtenir une dose de vaccin.

Sans faire de promesses aux Québécois, Christian Dubé et François Legault ont déclaré mardi, sous toute réserve, que si la vaccination va bon train et que la propagation du virus poursuit sa tendance à la baisse, il est possible que des assouplissements plus importants soient consentis dès la fin du mois.

Actuellement, plus de 37 % des Québécois ont reçu une première dose de vaccin contre la COVID-19, soit plus de 3,3 millions de personnes. Plus de 122 000 personnes ont reçu les deux doses, soit 1,42 % de la population.

Le gouvernement maintient toujours le cap d'une première dose de vaccin offerte à tous les adultes québécois qui le souhaitent d'ici le 24 juin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !